Symbole très fort de la défiance contre l’État, mettre le feu à une préfecture est un signe que la situation est gravissime. Que fait Macron dès qu’il met le pied sur le sol parisien de retour du G20 en Argentine ? Il ira saluer les forces du désordre car il sait très bien qu’il doit son poste, son salut et sa survie aux compagnies de CRS qui tabassent et gazent les Gilets Jaunes. Quelle inconscience, quel amateurisme !!! Stupéfiant de bêtise et dangereux pour la sécurité publique qui il jette de l’huile sur le feu !


Après avoir forcé les grilles de la préfecture de la Haute-Loire, au Puy-en-Velay, des gilets jaunes ont incendié le bâtiment dans la soirée du 1er décembre.

Des représentants des manifestants venaient de rencontrer le préfet.

La tension n’a cessé de croître au Puy-en-Velay pendant la journée de mobilisation du 1er décembre, jusqu’à atteindre son paroxysme peu après la tombée de la nuit. Des gilets jaunes sont parvenus à déclencher plusieurs incendies dans la préfecture de la Haute-Loire, maintenant maîtrisés.

Les manifestants avaient commencé leur weekend comme les deux précédents : blocages de giratoires, barrages filtrants et opérations « péages gratuits ». Puis en milieu de journée, ils se sont massés devant la préfecture et sont parvenus à forcer les grilles, en faisant sauter la serrure à l’aide du mobilier urbain. Une centaine de gilets jaunes a alors investi la cour, et y a entassé des pneus. Les forces de l’ordre ont dû batailler pour les expulser, sans pouvoir les éloigner du bâtiment public.

« Les gens se faisaient gazer, on avait l’impression d’assister à des scènes de guérilla, ils devenaient fous, ça a attisé l’énervement », raconte Thomas Vacheron, responsable CGT. Son syndicat a appelé à soutenir les gilets jaunes, tout en leur laissant leur indépendance : il est d’ailleurs catégorique, ce sont eux qui ont envahi la préfecture, son syndicat s’y étant opposé. « C‘est grave ce qu’il s’est passé, mais à force de ne pas écouter, c’est malheureusement ce qui arrive », déplore-t-il.


Mourier René@MourierRene


Ça chauffe devant la préfecture au Puy en Velay

 


Arthur Carpentier – France 3 [Auvergne – Rhône Alpes]