Si vous pensiez que la police toulousaine allait ouvrir une enquête administrative à propos de l’appel au meurtre lancé contre des manifestants gilets jaunes lors de l’acte 11, nous sommes au regret de vous dire que vous vous trompez lourdement. En réalité, la police a décidé d’ouvrir une enquête pour « violation du secret de professionnel » et « recel » ! Du coup doit-on comprendre qu’appeler à l’exécution de manifestants fait partie des prérogatives de la police ? « En marche » sur la tête.

Nous en profitons pour féliciter les policiers du syndicat Vigi dont le comportement exemplaire depuis le début de cette révolte populaire légitime les honore et honore leur corporation.


La police de Toulouse a annoncé ce vendredi l’ouverture d’une enquête administrative.

Cette décision a été prise à la suite de la diffusion d’une vidéo dans laquelle des policiers regardent la manifestation des gilets jaunes du 12 janvier et disent « il faut aligner deux-trois bastos ».

Alors que les gilets jaunes ont prévu de manifester pour le 12e week-end d’affilée, une vidéo embarrassante vient d’être publiée sur internet. On y voit des policiers toulousains qui regardent la manifestation du 12 janvier 2019 et qui commentent : « Mais putain il faut tirer quoi ! » et « Il faut aligner deux-trois bastos ». Les policiers suivaient une vidéo où des gilets jaunes chargent des CRS. Selon la préfecture de Haute-Garonne : « Cette scène d’une rare violence a provoqué l’émoi des personnes visionnant en direct ces images, se traduisant par des commentaires spontanés ».

La Direction Départementale de la Sécurité Publique de la Haute-Garonne a donc ouvert une enquête administrative pour violation du secret professionnel et recel. C’est le syndicat de police Vigi qui a relayé la vidéo sur les réseaux sociaux pour appeler à la vigilance comme l’explique Noam Nouar délégué syndical : « C’est un électrochoc. Vous imaginez bien qu’un policier jeune et inexpérimenté pourrait être vulnérable à ces propos et les prendre au premier degré. On a pris la responsabilité de diffuser ce message pour alerter. »


VIGI @VIGI_MI

19-01-2019 : contre toute attente, plus de 10000 personnes dans les rues de Toulouse. Place du capitole , des collègues épuisés essuient les charges des manifestants. Surpris, émus et estomaqués, des policiers de la salle de commandement appellent à « tirer des bastos ». 1/2 pic.twitter.com/ZHc20HKdSl

 

Photo d’illustration :  Manifestation des gilets jaunes à Toulouse (photo d’illustration) © Radio France – Théo Caubel

Marion Aquilina, France Bleu Occitanie et France Bleu