C‘est certainement, avec le traitement à l’hydroxychloroquine et à l’azithromycine du professeur Didier Raoult, l’information du jour, voire de l’année. En effet, un anesthésiste canadien a trouvé le moyen de multiplier le nombre de patients traités avec un seul respirateur mécanique, réussissant l’exploit de prendre en charge 9 patients avec un seul appareil. Étant donné le manque important de ce type d’appareils dans les hôpitaux du monde entier, multiplier par neuf les capacités du matériel existant est quasi miraculeux, ceci en quelques minutes à peine avec des astuces de plombier. Nous savons d’ores et déjà qu’un grand pourcentage des personnes qui vont succomber à cette maladie n’auront pas eu la possibilité d’être assistées par une respiration mécanique.

Il est urgent de faire diffuser cette information au plus grand nombre et notamment aux autorités médicales afin de les inciter à mettre en place cette technique d’autant qu’un tutoriel-vidéo – ci dessous – a été réalisé pour faciliter la conduite, pas à pas, de l’opération.



Ajoutons en à cela qu’une équipe de 300 personnes a réussi à mettre en ligne – et gratuitement – les plans Open source de fabrication d’un respirateur mécanique à imprimer en 3D comme vous pouvez le constater en suivant ce lien. Étant donné la présence d’un très grand nombre d’imprimantes 3D dans le monde, étant donné le coût modique du matériau utilisé, il sera possible pour tous de réaliser rapidement un grand nombre de respirateurs.

Comme vous pouvez le constater, les solutions existent, il suffit juste de trouver des hommes et des femmes de bonne volonté et d’organiser tout ceci au mieux.



Multiplier par neuf les capacités en respirateurs artificiels en moins de dix minutes, c’est l’exploit réussi par un anesthésiste canadien. Une possible sortie de crise ?

Les temps troublés sont propices à la révélation de personnalités hors du commun et aux inventions les plus ingénieuses. Alain Gauthier, un anesthésiste de la province canadienne de l’Ontario le prouve une nouvelle fois, avec son coup de génie qui permet d’adapter un respirateur artificiel pour le faire fonctionner pour neuf patients en simultané, le tout en moins de dix minutes. Ce n’est évidemment pas une solution pérenne, mais elle permettrait d’améliorer nos capacités de réponse à la situation sanitaire exceptionnelle due au Covid-19.

“Il se peut qu’il n’y ait plus d’autres options et que mon système de sauvetage doive être introduit partout au Canada et dans d’autres pays. Il fonctionne parfaitement dans de nombreux cas” a expliqué le Géo Trouvetout à la presse canadienne. De fait, les patients intubés doivent mesurer la même taille, avoir des capacités respiratoires identiques et être dans un état comparable. Reste qu’en l’état actuel, l’invention – toute simple, il suffit de multiplier les tuyaux à la sortie du respirateur – est prometteuse. Et porteuse d’espoirs : elle a été partagée plus de 70 000 fois sur Twitter.