Ce médecin est l’exemple type de la dérive tyrannique de certains membres du corps médical qui veulent imposer à la société entière un suicide collectif sans jamais passer par la représentation nationale. À aucun moment de l’histoire de la médecine, jamais, une proposition de soins devait être imposée aux malades. Toujours, le patient choisit s’il doit suivre ou pas les recommandations du médecin, prendre  ou non le traitement, faire ou pas la chirurgie…

Ici, on voit bien le visage de la tyrannie du petit médecin qui se prend pour ce qu’il n’est pas, qui infantilise ses interlocuteurs en expliquant qu’ils sont irresponsables… Cette dérive est extrêmement grave et dangereuse pour l’avenir du pays. La seule parole anxiogène de ce type de médecin fait un mal extraordinaire à tous les hypocondriaques déjà terrorisés après une année de crise ! Ce type de discours est totalement irresponsable.