Un compteur électrique Linky en cours d’installation à Sequedin (Nord), le 5 janvier 2018. (MAXPPP)

Enfin les choses sont claires, voici un incendie qui a été causé par l’explosion d’un compteur Linky selon la police elle-même. Heureusement que l’incendie n’a pas causé de blessés ou de morts mais cela ne saurait tarder, étant donné les millions de compteurs installés.


Le compteur nouvelle génération a pris feu sous les yeux d’un des deux habitants de la maison. 

Le sinistre n’a pas fait de blessés, mais a fortement endommagé leur domicile.

Un compteur électrique Linky a pris feu et entraîné un incendie dans un pavillon dans le Loiret, samedi 13 octobre. « C’est l’explosion du compteur qui a provoqué l’incendie », affirme le commissariat de Chalette-sur-Loing (Loiret). Le compteur nouvelle génération avait été installé une quinzaine de jours plus tôt. L’incendie n’a pas fait de blessé mais il a fortement endommagé le pavillon, occupé par un couple de retraités, qui a été relogé chez son fils.

Le mari explique qu’il était devant son ordinateur quand une interruption de courant est intervenue. « Naturellement, je me suis levé pour aller actionner le commutateur », a-t-il raconté à l’AFP. « C’est alors que j’ai entendu des bruits pétaradants et que le compteur électrique Linky, installé depuis à peine une quinzaine de jours, a explosé et pris feu.» 

En quelques secondes, le couloir s’est embrasé et les flammes n’ont pas tardé à se propager dans les escaliers, puis à l’étage et à la toiture. Les pompiers sont parvenus rapidement à maîtriser l’incendie.

« Peut-être le disjoncteur du tableau de comptage »

« Nous attendons les résultats de l’enquête », répond un cadre de permanence chez Enedis Centre-Val de Loire. « C’est peut-être le disjoncteur du tableau de comptage qui a pris feu et non le compteur en lui-même ». « Les compteurs ont été testés en laboratoire et ils n’explosent pas, il n’y a pas d’effet de souffle », ajoute l’entreprise.

Enedis affirme avoir installé le compteur communiquant Linky à 11 millions de foyers et ambitionne d’avoir remplacé les 35 millions de compteurs électriques en France d’ici à 2021. Son déploiement fait l’objet d’une contestation par certains militants, qui affirment notamment qu’il a déjà provoqué d’autres incendies.


France Télévisions