bruno retailleau


Enfin un élu rationnel et cohérent qui demande des comptes à des associations qui font la promotion de monstruosités inhumaines et qui veulent commercialiser le corps humain en achetant des bébés sur commande. On retrouve enfin un peu de bon sens, même si cet acte louable, est ponctuel et reste insignifiant au regard de la puissance du lobby LGBT qui ne tardera pas à sanctionner cet impudent.


« Le Conseil régional ne peut subventionner une association qui refuse de s’engager sur le respect de la loi républicaine en faisant la promotion de la GPA », a expliqué, vendredi, Bruno Retailleau (Les Républicains) président de la région.   

Après avoir supprimé la subvention du Hellfest, le conseil régional des Pays de la Loire, présidé par Bruno Retailleau (Les Républicains), a décidé, vendredi 29 avril, de suspendre la subvention d’un festival de cinéma organisé par le centre LGBT de Nantes. « Le conseil régional ne peut subventionner une association qui refuse de s’engager sur le respect de la loi républicaine en faisant la promotion de la GPA [gestation pour autrui]« , a indiqué Bruno Retailleau dans un communiqué.

Le nouveau président de la région, qui a succédé en décembre au socialiste Jacques Auxiette, reproche au centre LGBT, en charge du Cinépride à qui était destinée la subvention, l’organisation en novembre d’une réunion d’information sur la GPA. « Nous étions prêts à revoir notre position s’ils s’engageaient formellement à ne plus promouvoir la GPA. Comment une association qui demande une subvention sur fonds publics peut-elle refuser de s’engager sur le respect de la loi ? »

« Un combat de civilisation »

Réagissant aux critiques de cette décision par l’ancienne majorité régionale, notamment socialiste, Bruno Retailleau ajoute : « Tout en affirmant que cette pratique restera interdite, les socialistes refusent de la dénoncer clairement et de la combattre concrètement, quand ils ne favorisent pas dans les faits son développement (…) Je ne lâcherai rien car je considère que c’est un combat de civilisation. »

Le groupe des élus socialistes de la Région a dénoncé « fermement ce choix politique ». « Comme lors de l’épisode du Hellfest, la majorité se sert d’un prétexte pour justifier un choix purement politique et idéologique », ajoutent les élus PS.

France TV Info / AFP