D’aucuns nous affirment que le complot n’existe pas, rappelons juste que le père George Bush ainsi que son fils appartenaient les deux à l’organisation secrète et occulte des Skull & Bones. Rappelons que cet ex-président des États-Unis est un criminel de guerre qui a détruit l’Irak avec son fils et qu’ils sont directement responsables de l’expansion du terrorisme international et de la création de Daech. C’est factuel.

Il ne manquait plus que les condoléances de notre président Emmanuel Macron qui n’a pas hésité, au nom de tous les Français, à louer la grande carrière politique du défunt. Il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter que Dieu n’existe pas et que l’enfer n’est qu’une fable…



Son mandat aura été marqué par la fin de la guerre froide et par la première guerre du Golfe.

Il était le père d’un autre ancien président, George W. Bush, qui a annoncé sa mort.

Il était le 41e président des États-Unis. George H.W. Bush, qui a occupé la Maison Blanche de 1989 à 1993, est mort à l’âge de 94 ans, a annoncé, tard vendredi 30 novembre, son fils George W. Bush, lui-même devenu président en 2001.

« Jeb, Neil, Marvin, Doro et moi avons la tristesse d’annoncer qu’après 94 années remarquables, notre cher papa est mort », a déclaré George W. Bush dans un communiqué publié sur Twitter par un porte-parole de la famille. « George H.W. Bush était un homme doté d’une noblesse de caractère et le meilleur père qu’un fils ou une fille aurait pu souhaiter.»


Voir l'image sur Twitter

@TheBushCenter

Statement by President George W. Bush on the death of his father, President George H.W. Bush https://www.bushcenter.org/about-the-center/newsroom/gwb-statement-george-hw-bush.html 

George H.W. Bush avait été hospitalisé au printemps dernier pour le traitement d’une infection qui s’était répandue dans son sang. Son épouse, Barbara Bush, était morte en avril.

Les Bush, une dynastie politique

Fils d’un sénateur américain, George Herbert Walker Bush a été directeur de la CIA puis vice-président de Ronald Reagan pendant huit ans. Il lui a succédé à la présidence des États-Unis en 1989.

Sa présidence a coïncidé avec la fin de la guerre froide. En 1990, il avait réagi à l’invasion du Koweït par Saddam Hussein en déclenchant la première guerre du Golfe contre l’Irak. Battu par le démocrate Bill Clinton fin 1992, il n’a effectué qu’un mandat.

Père de six enfants, George H.W. Bush est devenu le patriarche d’une véritable dynastie politique républicaine. Il est le deuxième président de l’histoire américaine (après John Adams) à avoir vu lui succéder son fils, George W. Bush, président de 2001 à 2009. Un autre de ses fils, Jeb Bush, a été candidat malheureux à la nomination républicaine pour l’élection présidentielle de 2016.

Samedi, le président des États-Unis, Donald Trump, a salué le « leadership inébranlable » de George H.W. Bush. « À travers son authenticité, son esprit et son engagement inébranlable en faveur de la foi, de la famille et de son pays, le président Bush a inspiré des générations de concitoyens américains », a-t-il estimé. De son côté, Emmanuel Macron a rendu hommage à « un grand dirigeant ».

@EmmanuelMacron
Au nom du Peuple français, j’adresse mes condoléances à la nation américaine suite au décès de l’ancien président américain George Bush père. C’était un grand dirigeant et un soutien sans faille de l’alliance avec l’Europe. Nos pensées à sa famille et à ses proches.
9 932