Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Covid échappé d’un laboratoire : la théorie qui n’a plus rien de conspirationniste selon « Marianne » au grand dam de la Tronche de travers
À la une

Covid échappé d’un laboratoire : la théorie qui n’a plus rien de conspirationniste selon « Marianne » au grand dam de la Tronche de travers 

C‘est un article pathétique car il ne rend pas justice à ceux qui ont été traités de « complotistes » par des incompétents notoires stipendiés par Big Pharma ou Bill Gates. Nous avons été parmi les premiers à parler, sur ce site, de la possible origine laborantine de ce virus, en prenant pour exemple les précédents historiques très nombreux que tout le monde peut trouver dans la littérature scientifique. C’est d’autant plus probable, voire certain, que les bases de données chinoises du laboratoire P4 de Wuhan ont été censurées quelques semaines avant la crise sanitaire ! Il nous sera impossible d’arriver à démontrer cette origine sans accès à cette base de données !

Le journaliste auteur de cet article de Marianne fait semblant de ne pas comprendre la gravité de la situation, surtout quand des journalistes incompétents accusent une pointure de la recherche médicale mondiale, un prix Nobel de médecine,  allant jusqu’à le traiter de charlatan ! La Doxa n’avait absolument aucun moyen d’affirmer quoi que ce soit quelques mois après le début de l’épidémie. Du coup, ce manque de modestie des médias diffusant de fausses nouvelles, une industrialisation de la fake niouze avec censure de tout ce qui n’est pas Doxa. Les réseaux sociaux nous ont censurés à de multiples reprises en s’appuyant justement sur ces médias mensonges !

Un mea culpa ne suffirait pas, il faudra traîner tous ces gens devant les tribunaux pour rendre des comptes au peuple traumatisé par leur propagande de la peur.

Mais le plus rigolo reste la secte des clowns zététiciens qui, du haut de leur BTS, ont osé traité le Pr Luc Montagnier de charlot. La Tronche en biais a osé,  sans rougir, écrire  ceci : « Nous assistons au spectacle navrant de personnages au parcours conséquent qui se permettent de prononcer publiquement des allégations pseudoscientifiques sur la santé ou sur des théories du complot ou divers sujets qui dépassent le cadre de leurs compétences académiques avec la même assurance que lorsqu’ils interviennent dans leur domaine d’expertise. » ! Il va récidiver sur son site ici : « Luc Montagnier. Prix Nobel, certes, mais aussi affabulateur dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler des théories farfelues dans une vidéo intitulée « Le virus, le Nobel & le complot – Tronche de Fake 5.3 ». »

Mais au lieu de faire son mea culpa, la Tronche en biais continue de camper sur ses positions car il n’a que faire de la recherche scientifique, il est dans l’idéologie et la servitude. Il faut bien comprendre qu’il ne veut pas perdre sa chaîne YouTube…

Rappelons que la Tronche en biais qui fait tout de travers, s’est déjà lamentablement planté sur le Lancet gate, la plus importante fraude scientifique de toute l’histoire de la science, que nous nous réjouissons d’avoir  débunké en 24 heures seulement. Alors si ça peut lui faire plaisir, on ne lui fera pas subir une avalanche de « nous avions raison », non ! On va juste lui rappeler qu’il a eu très souvent tort, qu’il se ridiculise toujours plus et que le temps joue contre lui. C’est vrai que les choses se compliquent lorsque l’on a pour seule passion l’erreur… Collaborer avec une Doxa qui se trompe tout le temps n’aura pour résultats qu’erreurs, plantages, bévues, mensonges, bêtise…

En ce qui nous concerne, nous patientons tranquillement pour  voir passer au bord de la rivière les cadavres flottants de la méthode zététicienne .





Regardez la vidéo ci-dessus pour écouter les clowns Laurent Alexandre, Olivier Schwartz ou Karine Lacombe se ridiculiser en affirmant l’inverse. On sait maintenant qu’ils n’en savaient absolument rien, il n’ont fait que mentir en toute connaissance de cause. C’est très grave car ça a des conséquences dramatiques sur les populations car ils empêchent les autorités de connaitre l’origine de l’épidémie pour éviter de commettre les mêmes erreurs dans le futur.



Qualifiée de complotiste lorsqu’elle a émergé fin 2019, alors que le coronavirus se répandait comme une traînée de poudre, la théorie selon laquelle le virus aurait fuité d’un laboratoire chinois est aujourd’hui prise au sérieux par une partie de la communauté scientifique. Une leçon d’humilité pour les journalistes prompts à crier à la conspiration.

Le temps du « fact-checking » n’est assurément pas celui de la science. Une lettre de 18 scientifiques américains renommés publiée dans le magazine Science le 14 mai exhorte les autorités sanitaires et le reste de la communauté scientifique à envisager toutes les pistes quant aux origines, toujours inconnues, de l’épidémie de Sars-Cov-2.

Les signataires rappellent, dans un ton mesuré, un fait qui demeure incontestable : plus d’un an après le début de la crise, personne n’est en mesure d’établir avec certitude l’origine du virus, ni le chemin qu’il a emprunté pour contaminer l’homme. « Nous devons considérer les deux hypothèses d’origine de l’épidémie, celle d’une origine naturelle et celle d’une fuite de laboratoire, comme sérieuses jusqu’à ce que nous ayons assez de données pour trancher », écrivent les auteurs. Ils appellent à « conduire toutes les investigations nécessaires » pour déterminer cette origine.

UN « FACT-CHECKING » PRÉMATURÉ

Une courte escale dans le passé s’impose. Fin 2019, ce qui n’est encore qu’une épidémie chinoise frappe très durement la ville de Wuhan. De nombreux observateurs notent la présence d’un laboratoire de recherche virologique non loin du marché où l’épidémie est censée avoir démarré. Alors que l’Europe s’apprête, elle aussi, à connaître une multiplication exponentielle des contaminations et qu’une partie de sa population s’inquiète de ce mystérieux mal chinois, la machine s’emballe. Très vite, de nombreux médias réagissent et le nombre d’articles de « fact-checking » reprenant cette théorie explose. « Non, le virus ne s’est pas échappé d’un laboratoire », peut-on lire un peu partout. La piste d’une contamination de la chauve-souris vers le pangolin puis vers l’homme est alors envisagée. Elle est aujourd’hui infirmée.

Pourtant, la communauté scientifique n’a pas les éléments pour trancher le débat. La querelle se joue alors entre milieux complotistes, où des théories délirantes circulent quant à la nature et l’objectif de ce virus, et les médias qui tentent un travail de vérification prématuré et donc incomplet. À ce titre, on peut citer les déclarations du professeur Montagnier, qui parle de main humaine à l’origine du Covid ; des propos largement repris dans la « réinfosphère » complotiste.

DES SCIENTIFIQUES CLASSÉS COMPLOTISTES

Pourtant, à mesure que la crise s’installe dans le monde et que la communauté scientifique mondiale découvre et comprend le virus, l’hypothèse d’une zoonose, c’est-à-dire de la transmission de l’animal à l’humain, ne parvient toujours pas à se vérifier. « Il faut reconnaître que c’est l’hypothèse la plus naturelle : dans la majorité des virus émergents, leurs mécanismes d’émergence dépendent de mécanismes zoonotiques », décrypte Étienne Decroly.

Mais ce présupposé « naturel » va connaître une validation aux allures scientifiques. En février, la revue scientifique The Lancet publie une lettre signée par 27 scientifiques expliquant qu’il faut soutenir l’institut de virologie de Wuhan, reconnu pour la qualité de ses recherches. « La revue va jusqu’à affirmer que tous les scientifiques qui soutiendraient la thèse d’une fuite de laboratoire sont des complotistes. Le tout sans aucun élément scientifique pour corroborer cette déclaration. Ce n’est pas comme ça que la science fonctionne », regrette Étienne Decroly. Dès ce moment-là, un clivage important va diviser la communauté scientifique, dont la majorité se rallie à la thèse du Lancet.

6 commentaires

  1. Avatar
    Avlula

    ont osé traité => traiter
    les cadavres flottants de la méthode zététicienne => c’est pas la méthode zététicienne le problème, c’est le fait de sous-estimer l’humanité des scientifiques, donc leurs biais et conformisme, donc leur manque de fiabilité et le besoin de leur ajouter des points de vue non conformistes, des gens qui ne pensent pas du tout comme eux. Rappelons que l’expérience de Asch montre que pour la plupart des humains, conformité > vérité, c’est le cas des zététiciens comme des scientifiques.

    Là où ils sont vraiment horribles c’est dans leur rôle de chiens de garde et de diseurs de vérité officielle, qui autorise la censure et le blâme de ceux qui diraient autre chose.

    Et faut pas se leurrer, si on est en train de changer d’avis, ce n’est pas du tout parce que la science a évolué, mais c’est parce qu’on veut mettre la pression sur la Chine, donc la nouvelle Doxa c’est : ça vient d’un laboratoire chinois (ce qui est probable étant donné leur comportement, mais on doit rester à l’écoute de leur défense et des autres possibilités). Ceux qui parlent des jeux olympiques militaires et du fait donc qu’il y avait des militaires du monde entier rassemblés dans le coin, et qu’ils ont ramené chez eux des pneumonies atypiques, sont de nouveaux complotistes.

    Et je crains que cette nouvelle Doxa anti-chinoise convienne bien à un site qui marche à fond concernant la question Ouïghour… A quand un libre entretien avec Maxime Vivas ? (bon, pour l’instant il les refuse tellement il se fait attaquer)

    1. Avatar
      Marion

      Oui mais, ces militaires, du moins pour certains bien ciblés, ont peut-être bien été infectés à dessein on ne peut pas occulter cette possibilité, sinon comment expliquer que ce virus s’est déclaré à ce moment là !
      Après je n’oublie pas que des brevets ont été déposés par Pasteur ? on les trouve facilement sur la toile ? le Prof Montagnier en parle souvent, ou encore le Prof. Fourtillan ( toujours en taule pour mémoire )
      https://www.lindependant.fr/2020/09/12/le-coronavirus-a-ete-cree-dans-le-laboratoire-a-wuhan-une-virologue-chinoise-affirme-avoir-des-preuves-9066073.php
      Et puis qu’est devenue depuis Li Meng-Yan ??? : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/covid-19-enqu-c3-aate-sur-li-meng-yan-la-virologue-chinoise-qui-accuse-son-pays-davoir-fabriqu-c3-a9-le-virus/ar-BB1b0Jix

  2. Avatar
    AntiGravi_T

    La « tronche en biais », ou la « tronche de travers » pour les intimes, c’est l’archétype du bouffon….ainsi que Alexandre (qui n’a rien de grand) tout comme Latombe qui serait parfaitement risible si les conséquences de ses propos n’étaient pas aussi dramatiques.

    Tout ces gnomes finiront en enfer…et pas celui de Dante !!!

  3. Avatar
    serviteur

    Il suffit de connaitre le fondateur de la zététique en France, Paul Eric Blanrue, bannie à perpetuité des médias selon la formule, pour ne plus jamais considérer ces égocentrismes qui veulent se prendre pour les prêtres des temps modernes. Prêtres avec wikipédia en saintes écritures s’il vous plait…

  4. Avatar
    LkSky

    C’est fou comme l’amnésie générale est savamment bien « organisée »!
    Et pourtant fin octobre 2020 le Journal du CNRS a publié cet article:
    https://lejournal.cnrs.fr/articles/la-question-de-lorigine-du-sars-cov-2-se-pose-serieusement

  5. Avatar
    nedroma13

    Que devient la théorie de Tal Schaller et son équipe, selon laquelle ce fameux virus aurait été fabriqué par l’institut Pasteur et « exporté » en Chine, notamment au laboratoire P4 de Wuhan??? Avec preuves à l’appui!
    Même si je n’ai aucune sympathie pour cette dictature chinoise, l’Europe ne voudrait-elle pas accuser ces derniers pour se faire une place sur l’échiquier économique?
    D’ailleurs et si les gens s’en souviennent, le premier ministre chinois a démenti et a affirmé que son pays n’était en rien impliqué dans cette affaire, déclaration faite l’année dernière au début de cette pseudo pandémie.
    Il existe des zones d’ombre qu’il faut éclaircir, n’est-ce pas???

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :