Vidéo totalement ahurissante de celui qui se dit imam de Bordeaux, décoré de la Légion d’honneur en 2013, ce qui en dit long sur sa valeur intellectuelle et morale. Ce monsieur veut tout simplement que les musulmans ne soient plus musulmans afin de satisfaire les désirs des anti musulmans ! Pour ce faire, il est allé s’exprimer sur la radio la plus islamophobe de France. Logique.

La seule et unique question intéressante à poser est la suivante : une femme qui désire porter le voile pour des raisons qui la concernent, en quoi cela concernerait-il autrui ? À quel moment un choix pareil peut-il créer autant de réactions et de commentaires d’autant que la loi le permet ? On nage en plein délire. Idem pour la viande halal ! Je suis musulman, j’ai envie de manger une viande halal, en quoi cela peut-il incommoder celui qui ne la mange pas ? À quel moment de la vie sociale cela peut-il devenir un sujet médiatique ? En d’autres termes, de quoi j’me mêle ? Comment peut-on, à tout bout de champ, décrire la société occidentale comme étant une société libérale exemplaire et ensuite venir embêter les musulmans à longueur de journées en s’immisçant dans leur mode de vie ! Ce n’est pas logique et c’est surtout très hypocrite.

Surtout lorsque l’on vit dans une société qui pratique de manière tout à fait légale les plus grands interdits de l’islam comme l’usure, une société qui fait la promotion de la pornographie et de la sexualisation des enfants dès le plus jeune âge. Que restera-t-il d’islamité dans la vie des musulmans  dans une société pareille ? Et puis franchement, n’y a-t-il pas de combats plus nobles à mener que celui de jacter sur la viande halal au lieu d’améliorer justement le sort tragique des animaux dans les élevages intensifs industriels, inhumains, que nous connaissons tous. N’y a-t-il pas plus nobles combats comme par exemple, la protection et la défense de nos enfants, sachant que la pornographie les a détruits, si l’on se réfère aux observations du professeur Israël Nisand concernant des enfants en primaire et au collège qui pratiquent des fellations dans les toilettes de leurs établissements !

Il y aura toujours des bachaghas du style de Tarek Oubrou, prêts à courber l’échine plus bas que terre et servir de serpillière, en se ridiculisant sans jamais rougir de honte, un sentiment qui leur est,  du reste, étranger. En général, ce genre de personnage a été approché et initié dans les loges maçonniques ; leur rôle est d’appeler à la sécularisation de l’islam, de sorte à ce qu’il soit vidé de toute sa substance.



Le Grand imam de la mosquée de Bordeaux a évoqué dans Les Grandes Gueules a évoqué le risque de « rupture » entre certains musulmans et le reste de la société française.