Tout est là. Vidéo d’une extrême violence dans laquelle vous apprendrez que la pire racaille mafieuse dispose d’un pouvoir politique des plus importants et que ceci dure depuis près d’un siècle. Même le général De Gaulle les a utilisés, ce qui en dit long sur son honnêteté.
Une chose manque pourtant à ce documentaire qui montre les liens ayant existé entre la mafia et l’Élysée : le fait de ne pas avoir mentionné le réseau qui chapeaute le tout, le seul et unique, la franc-maçonnerie.


Au début du XXe siècle, la misère jette de nombreux Corses sur les routes de l’exil. Destination : Marseille, son port et ses activités clandestines. L’un d’eux, Simon Sabiani, s’engage en politique au lendemain de la Première Guerre mondiale. En 1929, lors de la campagne pour la mairie de Marseille, il fait appel à deux puissants malfrats, le Corse Paul Carbone et le Sicilien François Spirito, pour assurer son service d’ordre en échange d’emplois municipaux. La première alliance politico-mafieuse de France est scellée. Cinq ans plus tard, un autre clan corse, celui des frères Guerini, tire son épingle du jeu lors des municipales.


Automne TV