Une fronde populaire massive est en train de s’organiser en Afrique contre le système mafieux et crapuleux de la Françafrique qui n’a cessé de piller les richesses de ce continent depuis les soi-disant indépendances. Bamako a beau interdire la venue de Kemi Seba sur son territoire, ceci ne fera qu’augmenter la détermination de la population dans sa lutte contre ce néocolonialisme.


Des centaines de manifestants ont investi ce 10 janvier la place de l’Indépendance à Bamako, au Mali, pour protester contre la présence française, incarnée notamment par la force Barkhane. Ils étaient 900 selon la police, « plusieurs milliers » pour les organisateurs.

« Emmanuel Hitler », « France dégage », pouvait-on lire sur des affiches brandies par les manifestants. Certains d’entre eux ont par ailleurs fustigé la présence de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). D’autres ont en revanche appelé au renforcement de la coopération avec la Russie alors que ce pays d’Afrique de l’Ouest reste à ce jour la cible de nombreuses attaques terroristes…