Les références du prétendu « dissident » Stéphane Blet laissent songeur. Tous des francs-maçons occultistes dont il fait l’éloge et recommande la lecture : Eliphas Levi, Martinez de Pasqually, Louis-Claude de Saint-Martin, Stanislas de Guaita et Aleister Crowley.