Il est tout de même assez consternant de constater que les élites politiques  françaises continuent à modéliser mathématiquement l’épidémie de Coronavirus alors qu’il suffit de copier tels quels les modèles sanitaires utilisés par exemple en Suède ou pourquoi pas en Extrême-Orient.

Il suffit de voir les courbes de mortalité de la Suède et de l’Argentine et de les comparer. Alors que la première n’a pas confiné, on observe une très faible mortalité fin octobre tandis que la seconde nous montre une explosion de la mortalité malgré un confinement strict depuis mi-mars dernier.