Il est toujours bon de rappeler qu’un membre du Conseil d’état français est un soldat israhellien, il n’est pas le seul, et que le trésor public défiscalise des dons réalisés à une armée étrangère – israhellienne ou pas là n’est pas la question – ce qui est non seulement consternant mais très humiliant. N’insistez pas trop dans vos critiques au risque d’être accusé très vite d’antisémitisme fascisto-nazi-islamiste ! C’est le prix de la démocrassie et des droits de l’homme…