Cet article sera l’occasion pour nous de mieux entrevoir quelle était la nature de la représentation du monde des anciens hommes et peuples traditionnels, et donc de montrer la dichotomie irréductible entre celle-ci et la vision moderne, désenchantée, désacralisée et quantifiée.