Cet attentat particulièrement meurtrier, signé de par son modus operandi, a visé comme toujours des victimes civiles innocentes, produisant un véritable carnage, ce qui encore une fois prouve que les victimes de Daech sont presque toujours musulmanes. Ce qui choque néanmoins, c’est la quasi indifférence des médias occidentaux qui n’ont consacré que quelques entrefilets à ce massacre, alors qu’ils déploient des moyens colossaux des jours, voire des semaines durant, pour des attaques produisant cent fois moins de victimes lorsque l’attentat est perpétré en Occident. Il semble évident qu’il existe une hiérarchisation des victimes…