Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Géopolitique

Face aux attentats terroristes, où sont les « musulmans modérés » ? Réponse ! 

La réponse est pourtant simple. Ils demandent où sont les musulmans, ben tout simplement 6 pieds sous terre puisqu’ils sont tous en train de mourir sous les bombes de terroristes et des pilonnages de l’alliance démocrateuse humaniste. Cela fait des décennies que les musulmans sont massacrés par des terroristes soutenus, financés et armés par l’Occident, dans sa volonté et sa quête de suprématie mondiale. Les seuls embargos économiques réalisés sur l’Irak ont tué des centaines de milliers d’enfants, c’était le prix de la démocratie, selon Madeleine Albright !

Géopolitique

The winner is…die for Israel ! V2 

Comme annoncé lors de sa victoire en novembre 2016 Trump fait ce pour quoi il a été embauché : superviser le chantier de démolition du Moyen-Orient selon les plans du Grand Architecte de l’Univers, le fameux GADLU qui depuis que le monde est monde n’a « d’yeux » que pour le Moyen-Orient. Pour un borgne il faut avouer que c’est cocasse. Un chantier de démolition qui ponctionne les âmes arabo-musulmanes en masse, et ce depuis la première guerre du Golfe. On peut même remonter à 1980 et la guerre Iran-Irak qui est le prélude à la première guerre du Golfe de 1991, du 11 septembre 2001 et la deuxième guerre du Golfe qui a suivi, du printemps arabe 2011… on pourra noter que tous les 10 ans environ il se passe un cataclysme majeur au Moyen-Orient. Par pure déduction on peut annoncer que la prochaine grande étape du chantier Gadluesque supervisé par Trump-la-mort est prévue pour 2020/21, soit à la fin du mandat de l’âne peroxydé qui squatte la maison blanche.

Politique

Un assistant parlementaire PS soupçonné d’apologie du terrorisme 

S’il s’agit, à n’en point douter, d’une affaire très embarrassante pour ce sénateur socialiste, comment, toutefois, ne pas s’interroger sur le deux poids deux mesures observé dans la traque contre les terroristes et les apologistes du terrorisme ? Car dans ce cas précis, il ne s’agit encore que de soupçons. Que dire alors quand on est en présence de faits avérés d’un personnage connu, écrivain de son état, domicilié à quelques empans du ministère de l’intérieur, auteur de textes dithyrambiques à la gloire de Daech et comment expliquer qu’il puisse poursuivre, sans être inquiété le moins du monde, son oeuvre immonde ? Daech le lui rend bien puisqu’il le cite dans son magazine en ligne Dar Al Islam n°7, organe officiel de l’EI qui a repris des passages entiers tirés de la revue Patience publiée par ce sombre personnage, une revue périodique dont le numéro est vendu 20 €, dans laquelle il confesse, avec sadisme, ne pouvoir s’empêcher de visionner avant de dormir ces séquences terrifiantes en s’extasiant devant les images d’égorgement d’une sauvagerie abominable, sans quoi il ne pourrait trouver le sommeil…

Géopolitique

Pascal Bruckner « regrette » que les musulmans « ne poursuivent pas Daesh » en justice 

Et que pense Pascal Bruckner de l’amalgame sciemment entretenu entre sionisme et antisémitisme et du glissement sémantique qui veut que toute hostilité manifestée à l’égard du sionisme criminel et génocidaire, soit interprétée comme de l’antisémitisme, pour justement faire en sorte que le sionisme soit inattaquable sous peine d’être taxé de raciste et accusé d’antisémitisme, le crime des crimes ? Pourquoi Pascal Bruckner n’invite-t-il pas les juifs du monde entier à porter plainte contre l’entité théocratique d’israhell, maintes et une fois condamné par la communauté internationale, qui s’est rendu coupable de raids génocidaires contre le peuple palestinien, notamment lors de l’opération « bordure protectrice » ou « plomb durci », génocide dont ils ne peuvent s’enorgueillir et qui leur fait le plus grand tort, d’un point de vue purement moral ? Peut-il expliquer pourquoi en plus du mot racisme qui se suffit à lui-même, le mot antisémitisme a-t-il été forgé pour désigner le racisme spécifiquement dirigé contre les juifs ? Serait-il plus condamnable que le racisme commun ? Pascal Bruckner ne peut ignorer que la daïcherie qui « fait du bon boulot en Syrie », selon les propos de l’ex-ministre français des Affaires étrangères est une création de l’Occident visant à créer le chaos au Moyen-Orient et à faire naître la haine contre l’islam et les musulmans, ces derniers étant tous rangés dans le même lot et rendus responsables du désordre et des crimes qui en ont découlé.