Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Tradition

Mythes d’une Grèce civilisatrice de l’humanité déconstruits par Cheikh Anta Diop par le professeur Gomez 

Premier mythe : il n’ ya jamais eu d’unité de la Grèce. Vous ne trouverez jamais un état grec. Ils n’ont jamais connu même une confédération. C’était des états cités, des villages.
Deuxième mythe : « la démocratie » à Athènes, un état cité, puisqu’il n’y avait pas d’état centralisé, il existait une aristocratie et une oligarchie qui représentaient 4% de la population. C’étaient des oisifs qui se retrouvaient pour faire l’homosexualité et un certain nombre d’ébats.

Eco & Finance

J.-J. Rosa : « L’euro est un contresens économique » ! 

Tiens, c’est un peu ce que l’on dit depuis 10 ans, d’autres depuis plus longtemps mais ça a l’air de mieux passer aujourd’hui. Pourtant, il aurait été plus utile et intelligent de réagir avant la faillite de l’€ et des états qui l’utilisent. L’imposition de cette monnaie unique est idéologique, politique, elle n’a rien de scientifique ou de pratique. Tout le monde le savait mais personne n’a rien dit ou eu le courage de réagir car les réseaux qui ont imposé ce carnage sont bien plus puissants et menaçants pour les carrières des uns et des autres…

Informations

La Grèce en passe de finaliser la privatisation de 14 aéroports régionaux 

Extraordinaire trahison du nouveau parti de gauche Syriza qui s’en va privatiser la Grèce comme ses prédécesseurs. On ne voit pas d’ailleurs en quoi cette privatisation va régler les affaires de ce pays vendu à la finance apatride car si le privé veut ses aéroports c’est qu’il y a de l’argent à se faire donc l’état en a plus besoin. Un peu comme nos autoroutes qui ont été cédées aux privés pour des miettes afins qu’ils se fassent des milliards…

Eco & Finance

Grèce : réouverture lundi de la Bourse d’Athènes après 5 semaines de fermeture 

C’est assez extraordinaire, ça se passait plus ou moins calmement et correctement, dès que la bourse réouvre ses portes, c’est le chaos. En réalité, cette invention diabolique est le pire ennemi de l’humanité, preuve en est encore une fois en Grèce ce lundi. L’économie mondiale et l’emploi se porteraient bien mieux sans cette sangsue qu’est la financiarisation de l’économie représentée par la bourse.