Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Géopolitique

La Corée du Nord condamnée par les USA à payer 501 millions $ 

À la lecture d’un tel article plusieurs questions se posent. Premièrement, pourquoi 501 millions et pas 500 tout rond ? Qui décide de l’attribution de telles sommes ? Secundo, pourquoi ne pas appliquer les mêmes montants lorsqu’il s’agit des milliers de morts causées par Big Pharma ? Lorsque par exemple un noir est assassiné par la Police US, souvent non armé et dans le dos ! Enfin, si la Corée du Nord doit payer 501 millions de dollars pour la mort de l’étudiant américain Otto Warmbier, qu’en est-il des 500 000 enfants irakiens assassinés par l’embargo US de la première guerre du Golf, des dizaines de milliers de morts civils en Irak, en Afghanistan, en Syrie, en Libye… Y a-t-il assez d’argent sur terre pour payer la dette de sang Yankee ?

À la une

Le retrait nord-américain de Syrie, par Pierre Dortiguier 

Il est remarquable que dans son dernier discours à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies, fille de la Société des Nations dont le Parisien, de famille immigrée d’Allemagne, Léon Bourgeois – sectaire notable de la IIIe république, et tyran laïque du département du Tarn dont il fut le préfet – fut le premier président, le Président Trump ait formulé des critiques envers le nouvel ordre mondial annoncé en 1991 par Bush et l’équipe de loups trotskistes transformés en nouveaux conservateurs, sous la houlette du berger Wolfowitz, pour mieux duper l’opinion américaine. Toutes les entreprises militaires U.S. en Asie occidentale, de l’ancien royaume d’Afghanistan jusqu’en Irak et en Syrie où Daech est armé par une coalition greffée sur l’OTAN, Turquie comprise, ont contribué à défaire des nations pour régir sur leurs débris un chaos de peuples brisés qui permette à quelque ordre messianique imminent de régner ainsi sur des morts vivants, des zombis mûris pour un esclavage durable.