Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Géopolitique

La guerre psychologique en Europe par P. Dortiguier 

Ce concept ne fut pas de naissance européenne, mais asiatique, lorsque les Vietnamiens ou les Coréens retournèrent les esprits de leurs prisonniers en faveur de leur cause patriotique, et diffère de la propagande de guerre dont les historiens français font remonter la source à la lutte, au début des Temps Modernes, des Bourguignons contre les Armagnacs ; celle-ci consiste à déconsidérer moralement l’ennemi aux yeux d’un tiers, pour s’assurer d’une complicité dans l’action et neutraliser tout ressort de résistance. Les peuples conquis sont alors présentés à l’opinion publique comme des sauvages qu’il s’agit de réprimer et conséquemment de civiliser, en identifiant son existence à celle par exemple des Huns, que l’Histoire, cette chimie mentale, comme la désignait avec bonheur Paul Valéry, dépeignait sous des traits horribles, comme ce fut le cas pour la patrie de Mozart et de Beethoven !

N.O.M

« On te Manipule » : le gouvernement décrypte « la théorie du complot pour les neuneus » 

C’est assez jouissif d’écouter le discours officiel gouvernemental, contre toute remise en cause de son pouvoir et contre toute dénonciation de ses crimes pourtant si nombreux. Ces messieurs du pouvoir, campés sur leur position, font comme si Tchernobyl n’avait jamais existé ! Ils font comme si la fiole de farine de Colin Powell n’avait jamais existé ! Ils font comme si Gladio était juste le scénario d’une fiction ! Ils font comme si l’affaire des fiches du Grand Orient criminel était un mythe ! Ils font comme si l’affaire Dutroux était le fait d’un loup solitaire ! Ils font comme si Cahuzac n’était pas passé par là et ne s’était pas parjuré les yeux dans les yeux à la télé et à l’Assemblée nationale ! Ils font comme si c’était normal de nommer un ministre pédophile assumé, à la culture ! Ils font comme si Bygmalion n’était rien. Bref ! Mon Dieu, en plus d’être malhonnêtes, qu’est-ce qu’ils peuvent être stupides nos gouvernants…