Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Informations

Les notes surprenantes retrouvées dans le coffre de Squarcini 

On comprend très vite à la lecture de cet article que le journalisme est très lié aux services secrets du pays ce qui le fragilise grandement puisque les manipulations sont plus faciles à réaliser. Sans oublier le plus grave dans cette affaire : que l’ex patron de la DCRI, B. Squarcini, garde des dossiers d’état dans un coffre privé et à la disposition de Sarkö ou je ne sais quel autre politique ou client prêt à payer le prix on imagine (Squarcini étant aujourd’hui dans le privé)…