Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Géopolitique

France-Afrique : « Monsieur le Ministre, pourquoi faut-il passer par la France pour avoir un visa pour le Burkina ? » 

Il n’est pas question uniquement du franc CFA apparemment concernant la main mise de la France sur l’Afrique, on apprend via ce courrier que des citoyens camerounais étaient obligés de passer dans leur propre pays par les autorités consulaires françaises pour avoir un visa burkinabé !!! Ceci est une insulte pure et simple à la souveraineté des deux pays.

Eco & Finance

Arnaque : Stop aux prix exorbitants du Hajj 

L’organisation du Hajj ou pèlerinage de la Mecque est devenu une grande mascarade au regard des tarifs excessivement élevés, voire prohibitifs. Déjà, l’obligation de rester sur place 30 jours alors que l’accomplissement intégral de ce rite est loin d’exiger un aussi long séjour, est en soi, un début de réponse à la question. Puis on ne peut que faire remarquer que la Saoudie maudite des Saouds récolte une manne financière touristique certaine. Quant à la France ou les autres pays, ils ne font que laisser faire un trafic honteux reposant sur la religion afin d’engraisser quelques crapules. À savoir, le prix moyen pratiqué en France pour le Hajj est de 5500 € (jusqu’à 7000 €) ! Faut-il rappeler qu’il y a à peine 10 ans, le prix était de 2500 € ! Que s’est-il passé depuis, pour tripler ainsi les tarifs ? Une telle somme vous permet de réaliser aisément un très joli voyage à travers le monde, pendant plus d’un mois ! On peut renouveler cette critique pour le petit pèlerinage ou Omra. La plus grande partie des sommes payées revient aux hôteliers saoudiens qui pratiquent des prix plus élevés qu’en France et profitent du Hajj pour spéculer à la hausse.

Maghreb

Des visas algériens secrètement délivrés à des journalistes israhelliens (Gidéon Kouts…) ! 

Voici comment des journalistes officiels israhelliens entrent en Algérie, dans les valises de Valls, avec la complicité des autorités algériennes qui savent très bien qui est Gidéon Kouts et quel est son objectif politique. En d’autres termes, on interdit à des journalistes réguliers de faire leur travail et, en catimini, on délivre des visas à des journalistes israhelliens ultrasionistes, agents du Mossad, complices du massacre des Palestiniens. L’Algérie n’est plus ce qu’elle était, vraiment plus.