Affaire très grave à suivre de très près pour comprendre quels sont les commanditaires de ce crime ? On imagine qu’une puissance étrangère est certainement derrière tout ça…


Les deux hommes, affectés au Centre parachutiste d’entraînement spécialisé de Saran (Loiret), ont été placés en détention provisoire.

Deux militaires de la DGSE ont été interpellés et mis en examen notamment pour « tentative d’homicide volontaire en bande organisés » et pour « détention d’armes », a appris franceinfo lundi 3 août auprès du parquet de Paris, confirmant une information du Parisien. Selon une source proche, l’interpellation a eu lieu à Créteil (Val-de-Marne).

Une troisième personnes interpellée

Ces deux hommes ont été interpellés le 24 juillet dernier à bord d’un véhicule volé. Ils se sont avérés être des militaires affectés au Centre parachutiste d’entraînement spécialisé de Saran (Loiret) dépendant de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Une troisième personne a été interpellée dans la même affaire le 26 juillet. Les trois ont été déférés au tribunal de Paris le 28 juillet, en vue de l’ouverture d’une information judiciaire.

« Les trois protagonistes ont été mis en examen des chefs de tentative d’homicide volontaire en bande organisée, recel en bande organisée de vol, transport, acquisition, détention d’armes de catégorie B en réunion et association de malfaiteurs en vue de la commission de ces crimes et délits punis de 10 ans d’emprisonnement », indique le parquet de Paris. Ils ont été tous trois placés en détention provisoire conformément aux réquisitions.


Photo d’illustration : les locaux de la DGSE à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

avatarfranceinfo

Radio France
3 août 2020