tel-aviv-sur-seine-575x330


De très belles activités seront proposées comme : grillades de bébés à point ou saignant (technique très délicate), comment voler les appartements que vous voyez en face ou à côté de vous, mise en place de check-point, stands de tir sur cibles vivantes,… On va bien s’amuser.


 

La conseillère de Paris Danielle Simonnet demande samedi au maire de Paris de revoir la programmation, dénonçant « l’indécence » d’organiser cette journée.

« Tel-Aviv sur Seine », la journée mettant la ville israélienne à l’honneur, ne plaît pas à tout le monde. La conseillère de Paris Danielle Simonet (Parti de gauche) a dénoncé samedi « l’indécence » d’organiser une telle journée le 13 août dans le cadre de l’opération Paris Plages. Elle demande au maire de Paris de revoir la programmation.

Messages antisémites

« Le cynisme de l’organisation d’une telle journée dans le cadre de Paris Plages atteint les sommets de l’indécence », affirme Mme Simonnet dans un communiqué, alors que le sujet est déjà très présent sur Twitter, avec de nombreux messages à caractère antisémite. Le programme de Paris Plages prévoit le 13 août une journée « Tel-Aviv sur Seine ». « Dans le cadre de ses partenariats culturels avec les grandes villes du monde, Paris Plages mettra Tel-Aviv à l’honneur l’espace d’une journée : au programme, foodtrucks, DJ set, animations ludiques et gratuites », décrit le site internet de l’animation.

Un an « après les massacres »

« Tout juste une année après les massacres sur la bande de Gaza par l’État et l’armée israélienne et alors que le gouvernement israélien intensifie sa politique de colonisation avec les drames que l’on connaît, la Ville de Paris ose organiser ‘dans le cadre de ses partenariats culturels avec les grandes villes du monde’ une journée mettant à l’honneur Tel-Aviv et ses ambiances festives à Paris Plages », déclare Mme Simonnet. « Aucun échange avec des Israéliens humanistes n’y est prévu, encore moins un débat sur la situation du peuple palestinien », déplore-t-elle. « Madame la Maire de Paris, il est encore temps, soit d’annuler cette manifestation soit d’en modifier radicalement la programmation en permettant, avec la diversité associative et citoyenne parisienne des rencontres-débats sur les événements de l’an dernier et la situation actuelle », a encore écrit la conseillère PS à l’adresse du maire, Anne Hidalgo.