Ce nouveau scandale de pédocriminalité, dit scandale Wayfair est d’une grande violence, voire  terrifiant. Ce célèbre site Internet a été épinglé par des internautes car il vendait des articles totalement anodins à des prix exorbitants comme par exemple un album photo pour bébé à 11 199 $ ou de vulgaires armoires à 14 000 $ ou plus ! On a même retrouvé sur le site une simple lampe pour « bébé » à près de 19 799 £ ! On remarque d’ailleurs que les articles pour bébé sont significativement plus chers !

Mieux encore, comme vous pouvez le voir ci-dessous sur les captures écran, d’autres sont allés jusqu’à trouver des liens entre des enfants disparus – Samiyah, Alyvia, Yaritza et Neriah – il n’y a pas si longtemps et les noms donnés aux articles mis en vente ! Pire encore, on peut retrouver sur les articles le fameux logo pédophile des « Boy lover » !

C’est vrai que ça peut paraître tiré par les cheveux sauf que les explications des responsables de Wayfair le sont encore plus. Comment peut-on expliquer que le site puisse vendre des placards qui portent des noms différents à des prix exorbitants en utilisant la même image ! Depuis quand un simple coussin peut-il valoir plus de 9000 $ ! Bien sûr, les responsables expliquent que c’est dû à un bug informatique ou une erreur de frappe ! Sauf que cette erreur a tendance à se multiplier et toujours dans le même sens, jamais dans le sens inverse !

Pour finir, on sait que ce type de site Internet existe sur le darknet sauf qu’il paraissait impensable que cela puisse se faire au grand jour sur un site connu. Cette affaire est à prendre très au sérieux et nécessite une enquête judiciaire approfondie.




Le marché du meuble Wayfair a été contraint de répondre aux accusations de trafic sexuel après qu’une conspiration pizzagate élaborée établissant des liens entre les noms d’articles «  trop chers  » à vendre et les enfants disparus soit devenue virale.

La spéculation a apparemment été lancée sur Reddit avec l’utilisateur PrincessPeach1987 postant une capture d’écran de la collection d’armoires WFX Utility du vendeur de meubles sur le forum r / conspiracy du site qui a mis en évidence les prix exorbitants (entre 12 699,99 $ et 14 499,99 $ pour une seule armoire) et les noms impairs – comme Samiyah, Alyvia, Yaritza et Neriah – qui correspondaient aux noms des enfants disparus.

« Est-il possible que Wayfair soit impliqué dans la traite des êtres humains avec sa collection WFX Utility ? Ou s’agit-il simplement d’armoires extrêmement chères? » elle a demandé. Des détectives amateurs peignant le site de Wayfair ont immédiatement trouvé des bizarreries bien au-delà de la section des armoires, y compris des coussins à prix absurde et « unique en son genre ». Des tapis qui semblaient également partager les noms des enfants disparus.

Les rumeurs ont rapidement échappé à tout contrôle sur les réseaux sociaux, certains utilisateurs confus affirmant que Wayfair expédiait en fait des enfants victimes de la traite. à l’intérieur des armoires coûteuses – quelque chose d’absent de l’affichage d’origine – tandis que d’autres ont suggéré de brancher les numéros de SKU de la marchandise suspecte dans un moteur de recherche ferait apparaître des photos de l’enfant « à vendre » Sous un nom de produit particulier. D’autres encore ont observé que Wayfair avait commencé à nettoyer son site du «incriminant”Matériel – sûrement un aveu de culpabilité !

Malgré l’absence de preuves factuelles derrière les allégations troublantes, l’histoire a retenu tellement l’attention que Wayfair a publié une déclaration les niant. Une porte-parole du site a déclaré à Fox Business que la société avait « retiré temporairement les produits » afin de « les renommer et fournir une description et des photos plus approfondies. » Pour justifier les prix gonflés. « Il n’y a, bien sûr, aucune vérité à ces affirmations  , a déclaré la déclaration, appelant les éléments »prix précis« Et en citant leur » niveau industriel » comme raison des montants élevés.

Quant aux coussins à 9 999 $ et aux albums photo pour bébés à 15 999 $, ils étaient dus à un « pépin », a déclaré Wayfair.

« Qualité utilitaire « Des armoires similaires à celles vendues sur le site de Wayfair au détail pour moins de 1 000 $, et alors que quelques utilisateurs se sont aventurés que les prix absurdes étaient au lieu de lister les articles comme »En rupture de stock», D’autres ont repoussé cette explication.

Sans surprise, les dénégations de la société n’ont fait qu’alimenter de nouvelles spéculations, car les pédo-chasseurs ont exigé de savoir pourquoi Wayfair changeait de nom de produit et mémorisait le « preuve », Tandis que d’autres ont simplement roulé des yeux à l’idée de croire sur le site s’il s’agissait ou non de traite d’enfants. Plusieurs ont souligné la réponse rapide « vérifications des faits« par Snopes et le Poynter Institute as Similaire preuve « Wayfair n’était pas bon.

Le détaillant de meubles a déjà été critiqué, faisant face à un boycott et à une grève des employés pour avoir vendu des lits aux centres de détention pour immigrants de l’administration Trump. Cependant, la dernière série d’allégations fait que Pizzagate – l’affirmation selon laquelle les courriels divulgués de la campagne de 2016 de la candidate échue à la présidence Hillary Clinton contenaient des références codées à la pédophilie – a l’air positivement piétonne. Avec le pédophile décédé, la prétendue madame Jeffrey Epstein, Ghislaine Maxwell, arrêtée le mois dernier, cependant, il est facile de voir pourquoi la traite d’enfants pourrait être dans l’esprit des gens.


News 24 

11 juillet 2020