Quand Fillon aidait Ciotti à échapper au service militaire

0
PARTAGES
0
VUES

ciotti_fillon

Éric Ciotti et François Fillon à Mandelieu-la-Napoule, dans les Alpes-Maritimes, le 14 juin 2013. Photo Jean-Christophe Magnenet. AFP


Ahhh ces patriotes de pacotille qui parlent nation à longueur de journée et qui n’ont même pas passé leur service militaire, alors qu’ils font du zèle aujourd’hui pour le rétablissement du service militaire. On en connaît un autre bien drôle, le super patriote gourou Grosal qui s’est fait passer pour un P4 (fou) pour ne pas faire l’armée. Que de clowns en ce bas monde…


Fervent défenseur du rétablissement du service militaire, le député LR des Alpes-Maritimes a pourtant été exempté de cette obligation.   

Dans le Canard enchaîné de cette semaine, on apprend, reproduction de document à l’appui, qu’un certain François Fillon a tenté, en janvier 1991, d’épargner à un certain Eric Ciotti d’accomplir ses douze mois de service militaire. A l’époque député RPR, le futur Premier ministre de Nicolas Sarkozy avait ainsi écrit au ministre de la Défense de l’époque, son « cher ami » Jean-Pierre Chevènement. Pas de chance pour Ciotti, âgé à l’époque de 25 ans et assistant parlementaire de Christian Estrosi (déjà député RPR des Alpes-Maritimes) : Chevènement s’apprête alors à démissionner sur fond de désaccord lié à la guerre en Irak. D’après le palmipède, un heureux événement permettra tout de même à Ciotti d’échapper à la corvée : la grossesse de sa femme, sésame idéal pour obtenir « une dispense au titre du soutien de famille ».
L’épisode ne manque pas de sel, compte tenu du militantisme acharné de Ciotti pour le rétablissement du service militaire. « Je n’ai pas d’informations sur cette demande, a assuré l’intéressé au Canard. Estrosi devait souhaiter me garder avec lui, cela me semble partir d’un bon sentiment. » Ce mercredi, c’est Jean-Pierre Chevènement qui a réagi sur France Info : « Ecoutez, Eric Ciotti, à l’époque, ça n’existait pas. Ça n’existait pas pour moi, a déclaré l’ancien ministre. Je ne sais pas si monsieur Ciotti a fait son service militaire. Vous imaginez bien que le ministre de la Défense, comme tout ministre, reçoit des centaines de lettres par jour, sinon des milliers. Il y a un bureau qui traite ces affaires. » Quant à François Fillon, il a confié au Canard ne pas se souvenir de […]
Libération 


En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?