Cette vidéo démontre de prime abord que la télévision officielle est la première source de diffusion de fake news. Elle démontre aussi à quel point l’État est corrompu, menteur et manipulateur puisqu’il a fait la promotion du diesel tout en sachant qu’il était très polluant en affirmant qu’il était protecteur de l’environnement (sic) ainsi que de l’économie et qu’il fallait ainsi se jeter sur cette nouvelle technologie automobile. Ils sont allés jusqu’à baisser à l’époque la TIPP afin de promouvoir au maximum son utilisation ! Il faut rappeler également qu’il s’agit du groupe ELF qui fut impliqué dans de très gros scandales d’État…

Comme toujours et pour ne pas changer, aucun responsable ne sera condamné pour ces mensonges et ces manipulations malgré des centaines de milliers de morts dues à cette pollution. Malgré tout, on nous demande quand même aujourd’hui de croire aux versions officielles de ces politiciens corrompus jusqu’à la moelle.


À la pompe, le prix du gazole a quasiment rattrapé celui de l’essence

Depuis 2015, le diesel a vu sa fiscalité augmenter progressivement. Une décision prise par le gouvernement au nom de la lutte contre la pollution atmosphérique, car « la combustion du carburant produit davantage de particules à l’échappement dans les moteurs diesel que dans les moteurs à essence », rappelle The Conversation.

Mais quinze ans plus tôt, dans les journaux télévisés, le diesel avait plutôt bonne presse. Il était loué pour son prix, son impact moindre sur l’environnement ou encore ses performances. « Le moteur diesel est naturellement moins polluant que le moteur à essence non équipé de pot catalytique », assure le journaliste Philippe Dumez dans un reportage diffusé sur Antenne 2 en 1990.

« Nettement inférieur au prix du super »

Le diesel est également vanté pour son prix. « Le prix du gasoil est nettement inférieur au prix du super », déclare Armand Speisser, de la société Alsace Electro Diesel, dans un reportage diffusé au mois de décembre 1990. Cette année-là, le litre du diesel se négocie à 0,79 euro contre 1,127 euro pour l’essence d’après une étude de Jean-Baptiste Noé, directeur de l’école de géopolitique Orbis. Aujourd’hui, le litre de gazole est à 1,452 euro.

Et Jacques Calvet, ancien dirigeant de PSA Peugeot Citroën de 1983 à 1997, de conclure dans un reportage de 1990 : « Il faut bien voir que le diesel a un coût d’entretien et de carburant beaucoup moins élevé, pollue beaucoup moins qu’un moteur essence sans catalyseur piloté. Et pour l’économie nationale, pour la balance du commerce extérieur, consomme moins de carburant. »


avatarfranceinfo