Alors qu’il est poursuivi en justice par Meta TV qui l’a évincé pour avoir « détourné » plus de 100 000 €, Tepa a osé traiter les Arabes de racailles et de voleurs, rejoignant ainsi dans l’ignoble, la diffamation érigée en règle et l’inversion totale de la réalité, son confrère Éric Zemmour dont le champ visuel est lui aussi sélectif, n’ayant d’yeux que pour les Arabes et totalement aveugle quand il s’agit de ses coreligionnaires, des forbans autrement plus rapaces et dénués du moindre scrupule, qui, pour échapper aux poursuites, vont trouver refuge dans des contrées sans foi ni loi, n’extradant jamais leurs citoyens.

Certes il reste présumé innocent mais il patauge tout de même dans une drôle d’affaire que nous suivrons avec intérêt, étant donné qu’une plainte a été déposée par l’équipe historique de MétaTV. Tout ceci nous rappelle l’adage africain qui conseille à celui qui veut grimper au cocotier d’avoir le slip propre…

Vibrant de toute sa « fibre patriotique », il expose dans la boutique de son tout nouveau site « Patriote.info », des articles hétéroclites dont on se demande ce qu’ils ont à voir avec le patriotisme, cette valeur noble jusque-là très peu honorée depuis Jean Moulin et qui n’ont de commun que ce coq gaulois dont la symbolique faite de vaillance, de hardiesse et de panache, est piteusement et misérablement détournée à des fins purement mercantilistes.


Tout un dossier a été préparé et envoyé pour la récupération des noms de domaine de l’association .

Malheureusement le 09 août la réponse est enfin arrivée mais elle n’était pas très satisfaisante, il fallait d’abord produire une publication au journal officiel de mise à jour de l’association.

Donc préparation d’une assemblée générale extraordinaire et envoi des convocations en recommandé avec accusé de réception qui a eu lieu le 08 septembre et dont voici les conclusions :

  • Stéphane et Rodrigue sont considérés comme démissionnaires, du fait qu’ils n’aient pas assisté, ni ne se sont fait représentés aux trois dernières réunions, conformément à l’ARTICLE 12 des statuts de l’association.
  • Patrick () est exclu du conseil d’administration et mis à pied pour faute grave (abus de confiance) dans l’exercice de la présidence de l’association : plus de 106 500 euros disparus sans aucun justificatif ni PV du CA, de Mai 2013 à Juillet 2016 (sans compter les sorties ultérieures), une plainte a bien sûr été déposée.

Ainsi de 14 membres fondateurs, tombé à 12 après la démission d’Isabelle,  comptable mais sans accès aux comptes, et Sandrine qui gérait les invités de l’émission, et ces 3 exclusions, le conseil d’administration de l’association tombe maintenant à 9 personnes, mais de confiance.

Le procès-verbal a immédiatement été envoyé à la préfecture mais sa validation s’est fait attendre. Après vérification il s’avère que le service qui gère les associations est en sous-effectifs (depuis les élections !) et a de nombreux problèmes informatiques. Un dossier papier a donc directement été déposé et enfin validé le 17 Octobre.

La publication au Journal Officiel a ensuite eu lieu le 27 Octobre.

Depuis, envoi des documents et de nombreux coups de téléphone, ce qui explique que la récupération des noms de domaine n’intervient que le 03 Novembre.

Désolé pour toutes ces explications administratives (et encore, très résumé), mais c’est pour expliquer pourquoi tout ce temps pour régler cette histoire.

La chaîne va enfin pouvoir commencer à revivre après avoir traversé ces premières étapes.

Merci de votre attention et à bientôt.