À peine sorti de prison, Monsieur Tariq Ramadan a publié un message sur Facebook, traduit aussi bien en anglais qu’en arabe afin de donner sa version des faits, le pourquoi de son incarcération. Rappelons qu’il a été incarcéré pendant un peu plus de neuf mois suite à plusieurs plaintes pour viol en France. Rappelons également que d’autres scandales du même type ont éclaté aussi bien en Suisse où plusieurs de ses anciennes élèves du collège de Saussure à Genève ont témoigné avoir eu des rapports sexuels avec lui lorsqu’il était enseignant (sans oublier la mise en examen pour viol), qu’aux États-Unis où le dépôt d’une plainte pour viol a été enregistré.

Il n’y a pas eu de suspense ; très vite, dès la fin du premier paragraphe, il parlera d’un complot politique ! Rien d’étonnant puisqu’il n’a plus que cette carte à jouer afin de se victimiser auprès de son public fanatisé. Il faut dire qu’après la découverte de ses pratiques sexuelles dégradantes, l’usage de la Golden shower qui consiste à uriner sur ses partenaires, son penchant pour le sadomasochisme… la seule façon pour lui de s’en sortir est de politiser l’affaire et de se victimiser un maximum, alors qu’il n’en est rien.

Nous allons maintenant analyser point par point ce message Facebook publié mardi 20 novembre à huit heures afin de démontrer encore une fois à quel point le Tartuffe helvète est un menteur et un manipulateur.

Commençons par la première phrase : « La paix soit sur vous » ! Comment peut-il oser parler de paix, alors qu’il est le premier vecteur de désordre et de chaos depuis maintenant près d’un an. Comment peut-il parler de paix alors que ses groupies sont d’une violence inouïe et d’une vulgarité extraordinaire et qu’elles n’ont cessé d’attaquer tous ceux qui ne sont pas d’accord avec elles !

Il parle ensuite de son innocence ; pourquoi pas, c’est son droit, du moment qu’il n’a pas encore été jugé. Mais parler juste après d’honneur et de dignité relève du mensonge et de la manipulation. Après avoir menti pendant des décennies à tout le monde, aussi bien à son public qu’à sa propre famille, après avoir trompé et trahi tout son entourage et ses lecteurs pendant des décennies, comment peut-il oser parler d’honneur et de dignité ? Est-il possible d’utiliser ce genre de termes lorsque l’on a plusieurs photographies de son propre sexe qui se baladent sur Internet, ainsi que d’innombrables enregistrements audio odieux qui font froid dans le dos ?!


Ordonne (Ô Muhammad) aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font. (Sourate 24 : 30)


Vient ensuite l’accusation de complot politique et de mauvaise gestion de l’instruction par les magistrats. Toute personne honnête, connaissant le dossier, sait parfaitement que c’est faux et que si Monsieur Tariq Ramadan n’avait pas passé ces neuf derniers mois à mentir effrontément, il aurait été libéré depuis belle lurette. N’avait-il pas inventé un faux alibi ? Nié toute relation sexuelle avec les accusatrices avant de se raviser et de se rétracter face à des centaines de preuves (SMS, vidéos…) ? Ne les a-t-il pas accusées de mentir ?

Le paragraphe suivant est un ramassis de banalités et de mensonges. Il remercie sa famille, ce qui est la moindre des choses puisqu’elle a été particulièrement exemplaire en relayant ses mensonges en toute connaissance de cause. Il remerciera ensuite son avocat, Emmanuel Marsigny, qui pourtant n’a pas été d’une grande utilité, vu la durée de sa détention préventive. Il remerciera ensuite ses groupies en inversant totalement la réalité, puisqu’il semble se plaindre d’avoir été insulté et menacé lui et ses proches ! En réalité c’est exactement l’inverse, nous en sommes la preuve. Nous n’avons jamais insulté qui que ce soit, ni menacé personne ; par contre, nous avons reçu des milliers d’injures et de menaces de la part d’un public totalement décadent, dégénéré, qui n’a strictement rien à voir d’ailleurs avec l’islam ni avec aucune sorte de spiritualité.

Il évoquera ensuite sa maladie dans le paragraphe suivant, en expliquant qu’elle s’est lourdement aggravée et qu’il lui faudra du temps. Nous pouvons dès à présent affirmer que d’ici peu de temps il sera rétabli et qu’il va essayer de revenir sur le devant de la scène comme si de rien n’était ! Rappelons que leur ligne de défense consistait à faire croire que les conséquences de son incarcération avaient laissé des séquelles irréversibles et qu’il était obligé de marcher avec un déambulateur !

Le paragraphe qui suit est très curieux. Il demandera d’abord à ses partisans « d’éviter » d’insulter ou de menacer ses adversaires. Curieusement, il utilise le terme « éviter » comme s’il était question d’éviter de prendre la route après 8h20 pour échapper aux embouteillages ! Il aurait dû plutôt choisir un autre terme beaucoup plus incisif et sonnant fermement, intimant l’ordre à ses partisans de ne surtout pas aggraver son cas, en insultant  ou menaçant ses adversaires ! D’autant plus qu’il sait parfaitement que l’une des causes de sa longue incarcération préventive réside justement dans le fait que les plaignantes recevaient des milliers et des milliers de courriels pour le moins malveillants ! Il explique ensuite que le droit et la justice l’emporteront alors qu’il se plaignait au début de la lettre d’un complot politique et d’une mauvaise gestion de l’instruction par les magistrats !


…et qui préservent leurs sexes [de tout rapport](Sourate 23 : 5)


Le paragraphe suivant est impressionnant. L’usurpateur de diplômes, le fornicateur invétéré, l’adultère Tariq Ramadan remercie Dieu de l’avoir aidé à passer cette épreuve difficile. On croit rêver. À aucun moment il ne se dit que c’est Dieu justement qui a décidé de dévoiler à la face du monde son vrai visage, afin qu’il se remette éventuellement en question. Apparemment, il n’a strictement rien appris de cette épreuve, de cette leçon divine. Lui dont les conférences circulent encore sur Internet dans lesquelles on l’entend expliquer que l’adultère est un péché très grave, alors que lui-même n’a pas hésité à le commettre sans retenue durant des décennies  !

On aimerait vraiment savoir quel est le Dieu de Tariq Ramadan et de sa famille, ce dieu qu’ils passent leur temps à invoquer, car ce n’est certainement pas le Dieu Tout-Puissant de l’islam.

La fin de ce message est juste comique puisqu’il s’adressera aux malades et aux innocents « oubliés » en prison ! On se croirait dans un pays d’Amérique latine ou dans les geôles d’une dictature en Afrique ! Rappelons que nous sommes en France et que les prisonniers ont droit exactement aux mêmes soins que les citoyens libres. Ils ont accès aux appareils les plus sophistiqués et aux chirurgiens les plus aguerris puisqu’ils sont soignés dans les grands hôpitaux du pays. Il va certainement créer prochainement une association  dans ce sens afin de défendre on ne sait quelle cause opportune.

Enfin, revenons sur l’état d’esprit des pom-pom girls du gourou genevois qui est assez inquiétant. En réalité, on l’a déjà expliqué sur ce site, on se rend compte que 30 ans de prédication de Tariq Ramadan n’auront servi strictement à rien ; il suffit de lire les commentaires de ses aficionados. On n’y rencontre qu’inculture, bêtise profonde, fautes d’orthographe piquant les yeux… 30 ans de prédication pour former une génération de décérébrés, chapeau l’artiste. Quoique, l’on ne pouvait s’attendre à mieux de la part d’un prédicateur qui a usurpé tous ses diplômes religieux. Nous ne pouvions non plus s’attendre à mieux étant donné que ce même prédicateur a passé le plus clair de son temps à faire des galipettes dans les quatre coins du monde. Il suffit de lire les commentaires en dessous du message Facebook de leur gourou pour comprendre à quel point la situation est grave. Ce qui est encore plus grave, c’est que Tariq Ramadan utilise cette faille afin de s’en sortir.

On peut également constater que la secte frériste continue à offrir son soutien indéfectible au gourou en chef, malgré ses aveux pourtant religieusement très graves. L’imam montpelliérain Khattabi, condamné récemment en justice en première instance et en appel, vient de renouveler son soutien dans son prêche du vendredi 16 novembre en piétinant toutes les grandes règles religieuses connues de tous.



Prenons l’exemple de l’excuse ahurissante de la diabolisation des plaignantes. Tout le monde explique que Madame Henda Ayari est la pire des créatures terrestres, qui puisse exister. C’est peut-être vrai mais ça ne fait qu’aggraver la situation de leur gourou qui, lui, l’a pourtant fréquentée un long moment et a couché avec elle à de nombreuses reprises ! Ne dit-on pas : « qui se ressemble s’assemble » ? En réalité, les thuriféraires de Tariq Ramadan ne se rendent même pas compte de la gravité de la situation. Cette affaire nous aura démontré à quel point une partie de la communauté musulmane française n’a pas le niveau, est d’une grande médiocrité et dénuée de toute morale. Qu’elle est fragile et manipulable à merci dès qu’il est question de lui faire croire que l’on s’attaque à l’islam, alors qu’il n’est question, ici, que des turpitudes d’un homme, seul, égaré et pervers. Cette tendance à la victimisation est d’ailleurs insupportable et ridiculise le vrai combat contre l’islamophobie médiaticopolitique ambiante réelle.

Cette affaire est loin d’être terminée ; elle réserve encore de nombreuses surprises étant donné le manque de finesse et l’absurdité du comportement de l’accusé ; ce dernier ne fera qu’aggraver son cas comme il en a le secret. Le futur nous le dira.



Quelques exemples des commentaires des groupies de Tariq Ramadan :