Voici que les choses sont claires, le Medef annonce l’écroulement de l’économie si les criminels au pouvoir imposent un autre confinement ! C’est ce qui va se passer car ils ont pour volonté de détruire la France.


Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a estimé qu’un reconfinement total ne provoquerait pas seulement une « récession de 10% » en 2020, mais « un écroulement de l’économie française ».

Interrogé par la radio RMC ce 26 octobre, le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux a expliqué que l’économie se portait bien en mars lors du premier confinement, donc « les entreprises ont résisté au choc ». « Mais là les organismes sont affaiblis », a-t-il estimé.


Couvre-feu renforcé et confinement «irlandais» : le Conseil scientifique dévoile ses deux stratégies

« Si on reconfine totalement comme en mars, on va vers un écroulement de l’économie française, on risque de ne pas s’en remettre », a-t-il insisté, avant de nuancer : « les marchés ont une capacité de rebond incroyable, mais on va aller dans quelque chose de très, très dur. »

Après l’instauration d’un couvre-feu qui concerne deux tiers des Français, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy a envisagé, ce 26 octobre, deux stratégies pour faire face à l’épidémie. Si la première viserait à durcir, notamment sur les horaires, et à étendre à l’échelle nationale le couvre-feu, la seconde prévoirait « un confinement de type irlandais […] qui permet à la fois le travail, accentue le télétravail, conserve une activité scolaire et un certain nombres d’activités économiques ».

Sur RMC, Geoffroy Roux de Bézieux a soutenu que l’idée que la situation allait se dégrader était bien présente dans l’esprit des ménages, qui ont déjà réduit leur consommation.

Il a également interpellé sur le fait que les entreprises étaient déjà très endettées : « Si on reconfine de manière généralisée, les entrepreneurs de TPE et PME ne vont pas recourir à nouveau à un PGE [les prêts garantis par l’État mis en place pour soutenir la trésorerie des sociétés en difficulté].»

« Il y a plusieurs mois très difficiles à passer mais il faut tenir, en trouvant un équilibre entre économie et santé », a conclu le président du Medef, convaincu que cet équilibre doit permettre de continuer à travailler.



Photo d’illustration : Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux. ERIC PIERMONT / AFP

RT France

26 octobre 2020