Menu de navigation des pages

La preuve, sous vos yeux, que l’Arabie Saoudite n’est pas musulmane !

Posté le dimanche 29 mars 2015 | Commentaires fermés

Baignade-sous-haute-surveillance_article_landscape_pm_v8Bien que je ne sache pas très bien ce qu’il se passe dans cette région du monde ; hier c’était Al-Qaïda, aujourd’hui ce sont les chiites… Bref, on observe une promptitude et une violence rares de ces voyous à bombarder leurs frères musulmans yéménites ; mais pas une seule fois ils n’ont pensé à libérer Al-Qods et la Palestine de l’emprise sioniste ! Ils osent même se liguer à plusieurs pour accomplir leur ignoble forfait alors qu’à aucun moment la volonté de libérer la première qibla de l’islam ne leur a traversé l’esprit. Savez-vous seulement pourquoi ? Depuis quand cette racaille saoudienne est-elle capable de raids militaires, moi qui croyais que les princes n’étaient capables que de se vautrer dans la luxure, l’alcool et la drogue, des palaces des capitales européennes ? Lisez bien le texte sur la photo de droite ; elle évoque l’histoire du braquage visant ce prince — le fils chouchou du roi Fahd — qui n’a pas porté plainte et qui s’est envolé vers Ibiza pour certainement aller méditer dans un monastère et au calme…
Manque plus que l’entité sioniste scélérate comme alliée dans ces bombardements et je ne sais même pas si ça choquerait grand monde… On le voit bien là le visage du Nouvel Ordre Mondial, celui du sabbataïsme, au service de la venue du messie tant attendu.

Des avions arabes pilonnent Sanaa, l’Arabie saoudite veut «sécuriser» le Yémen

C’est un combat indirect entre l’Iran chiite et les Saoudiens sunnites qui est en cours au Yémen.

C’est le chaos au Yémen. Les avions de la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite ont pilonné intensément samedi les positions rebelles à Sanaa, le roi saoudien affirmant au sommet arabe que l’opération se poursuivrait jusqu’au retour de la sécurité au Yémen.

En outre, de violents combats faisaient rage entre les rebelles Houthis et des comités de défense de quartiers à Aden, la grande ville du Sud, où 54 personnes ont été tuées et près de 200 blessées en trois jours, selon le directeur du département de la Santé.

Lire la suite

Complotisme officiel : Alain Cotta affirme que la France n’est pas une démocratie dans CSOJ

Posté le lundi 2 mars 2015 | Commentaires fermés

Ce membre de la Trilatérale, fier d’en être puisqu’il l’avouera lui-même sur Radio Notre-Dame, vient nous expliquant en s’esclaffant de rire que le monde et pas que la France, est dirigé par un groupe de personnes très riches qui détiennent le pouvoir et qu’il estime à 50.000 personnes ! Nous aurions dit ça, on aurait eu la planète média sur le dos pour complotisme parno. Sur CSOJ en direct via le service public ça passe comme une lettre à la poste… C’est assez ahurissant comme des infos graves et importantes sortent de plus en plus ces derniers temps ! On aura eu l’intérêt public d’avoir dénoncé ce complot oligarchique avant tout le monde ou du moins les ratés et autres paillassons du système.

Lire la suite

Un tribunal interdit à l’ex-président du Giec de quitter l’Inde

Posté le vendredi 27 février 2015 | Commentaires fermés

Il est très curieux de constater que les patrons de ces organismes bidons (cf. scandale du Climategate) soient quasiment tous dirigés par des hommes à casseroles nombreuses ! Est-ce fait exprès afin de leur faire signer tout et n’importe quoi ? Je dis ça je dis rien, mais la question se pose. Sa ligne de défense est simple : il est hospitalisé, donc malade, donc faible et puis sa messagerie a été piratée… L’accusation de complot n’est pas très loin !

GIEC-pachauri-chair-of-the-ipcc-briefs-media-on-the-task-force-on-national-greenhouse-gas-inventories-in-New Delhi (AFP) – Un tribunal indien a interdit jeudi à l’ancien président du Giec, l’autorité scientifique sur le réchauffement planétaire, de quitter le pays, la police enquêtant sur des accusations de harcèlement sexuel contre lui, selon les avocats.

Rajendra Pachauri, qui a démissionné mardi de ses fonctions au Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (Giec), n’a également pas le droit de se rendre sur son lieu de travail, selon les conditions assorties à sa mise en liberté sous caution.

M. Pachauri, 74 ans, est accusé de harcèlement sexuel sur une jeune femme de 29 ans, chercheuse dans son centre d’étude, l’Institut d’énergie et de ressources (TERI).

« Le tribunal l’a obligé à ne pas pénétrer dans les locaux du TERI et à ne pas quitter le pays sans autorisation », a précisé à l’AFP Prashant Mendiratta, l’un des avocats de la jeune femme.

L’ex-président du Giec est sous liberté conditionnelle jusqu’au 27 mars, ce qui signifie que la police ne peut l’arrêter ni le placer en garde à vue avant cette date.

M. Pachauri, que le centre d’études voudrait voir démissionner, n’est pas autorisé à entrer en contact avec la plaignante ni aucun autre employé du TERI, selon les conditions.

Lire la suite

Quand « patriotisme » se conjugue avec racisme, ou l’effet Charlie-Zemmour-Welbek

Posté le dimanche 22 février 2015 | Commentaires fermés

france et racismeÀ écouter ces vociférations racistes ignobles, ciblant les musulmans et les Arabes, on prend la juste mesure des dégâts occasionnés par l’effet Charlie que je qualifie pour ma part d’effet Charlie-Zemmour-Welbek. L’auteur dégénéré de cette « chanson » sera-t-il entendu sur PV comme l’a été le pauvre môme de 8 ans pour avoir simplement et innocemment répété des mots d’adultes dont il ne comprenait même pas le sens ? Il faut savoir que d’autres vidéos semblables ont été postées ces derniers temps sur les réseaux. S’indignera-t-on de ces actes islamophobes ? Le parquet général se saisira-t-il de ces actes inqualifiables ? Que fait la police du web, si prompte à réagir en d’autres circonstances ? Je recommande aux âmes sensibles et à ceux qui ont les nerfs à fleur de peau d’éviter de regarder cette vidéo ; mais est-ce en cassant le thermomètre que l’on combat la fièvre ? La réalité est là dans toute son horreur, on ne peut la nier ou faire comme si…

Alors, satisfait, le Zemmour pseudo intellectuel et pseudo superfrançais, instigateur de la haine et de la déportation de masse ?

Lire la suite

Grèce : Un artiste grec s’inspire de la crise financière pour détourner de manière très expressive les billets d’euros

Posté le samedi 21 février 2015 | Commentaires fermés

stefanos-euro-banknotes-9

C’est à un détournement intelligent que s’est livré cet artiste grec, rapportant avec hardiesse et insolence, la situation financière et sociale catastrophique sévissant dans son pays.

En réaction à la crise financière qui touche son pays, mais aussi toute l’Europe depuis quelques années, l’artiste grec Stefanos a détourné les billets de banque en euro en incluant de petits personnages, afin de transformer les traditionnelles gravures en scènes reflétant de manière cynique la situation réelle de la Grèce : arrestations, vols, suicides, émeutes, manifestations et j’en passe. Un projet très intéressant intitulé Euro Banknotes Bombing, qui peut-être également perçu comme une forme de street art, dégradant la propriété publique pour servir son propos.

 

Lire la suite

Crise franco-marocaine : la France de Hollande abdique

Posté le dimanche 15 février 2015 | Commentaires fermés

hollandeLa France des droits de l’homme, la France donneuse de leçons, vient d’abdiquer honteusement devant la fermeté et l’intransigeance du Palais royal marocain et du Makhzen. Alors que le chef du contre-espionnage marocain, Abdellatif Hammouchi faisait l’objet, en France, de plaintes pour torture, les autorités politiques interfèrent sur la justice et violent la loi. Plus grave encore, le mis en cause recevra une distinction. Ainsi, sous prétexte de préserver la coopération entre les deux pays, la France de Hollande conclut un deal deshonorant. C’est ce qu’il se passe, hélas, avec les pays africains et notamment l’Algérie dont des officiers généraux ont été exfiltrés pour échapper aux poursuites. C’est dire que la France ne se soucie guère du sort des peuples et ne cultive pas des relations de peuple à peuple, mais de gouvernement de mafieux à gouvernement de mafieux. Même l’affaire des moines de Tibhirine a été mise sous le boisseau. C’est dire !

Soucieux de se réconcilier avec Rabat, Paris s’apprête à distinguer Abdellatif Hammouchi, bien qu’il soit visé en France par des plaintes pour « torture ». « Une honte », estime la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme.

Alors en visite au Maroce ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé, samedi 14 février, que Paris décorerait prochainement Abdellatif Hammouchi, le chef du contre-espionnage marocain, pourtant visé en France par des plaintes pour « torture ». Déjà chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur depuis 2011, le patron de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) marocain sera élevé au rang d’officier, au nom de l' »estime » du gouvernement français.

Lire la suite

Affaire HSBC : Eric de Montgolfier raconte comment, en 2008, la chancellerie a tenté de se débarrasser des listings

Posté le samedi 14 février 2015 | Commentaires fermés

Ce témoignage audio éclatant, qui fait honneur à son auteur, est surtout destiné à ceux qui doutent encore de l’existence de telles pratiques mafieuses. En ce qui nous concerne, cela fait déjà près d’une décennie que nous ne cessons d’informer sur ces crimes financiers et fiscaux. Vous aurez tous compris que l’affaire Gad Elmaleh est là pour camoufler l’énormité du scandale concernant l’argent du terrorisme ! On voit clairement qu’il existe une solidarité de corps — maçonnique — qui assure une protection réciproque. C’est pourquoi nous appelons à un grand nettoyage au Kärcher dans ces milieux pourris.

Éric de Montgolfier : « Comment la chancellerie m’a demandé de rendre les fichiers HSBC à la Suisse »

HSBC-VoyousC’est en 2008 qu’Eric de Montgolfier récupère un listing informatique contenant des informations sur des milliers de comptes cachés par la banque HSBC. Un dossier qui embarrassait sérieusement le pouvoir de l’époque, notamment la garde des Sceaux. 

Ce listing c’est Hervé Falciani, embauché comme informaticien par la filiale suisse de la banque HSBC, à Genève, qui l’avait dérobé et avait tenté de monnayer avant de finir par le remettre aux autorités.

Des fichiers montrant un système organisé d’évasion fiscale, au niveau mondial, des flux financiers transitant notamment par les îles vierges britanniques et le Panama. Un « système » mis en place avec la bénédiction du comité exécutif de la banque.

Dans ces listings on trouve le nom d’hommes d’affaires, de chefs d’entreprise, d’avocats, de médecins ou de personnes mises en cause dans des dossiers judiciaires comme dans l’affaire Elf ou l’Angolagate.

Lire la suite
12345102030