Le conseil municipal d’Ivry-sur-Seine vote pour le boycott des produits israhelliens

conseil-municipal-ivry


Aïe, ça va faire mal cette histoire, la ville d’Ivry-sur-Seine sera bientôt bombardée au phosphore blanc vu l’immense affront qu’elle commet en légalisant son boycotte anti israhellien. Aux abriiiiiiis…


Voici une nouvelle qui fera date et qui ne manquera certainement pas de susciter un certain émoi auprès des amis du CRIF.
Le conseil municipal d’Ivry-sur-Seine a appelé au boycott des produits israéliens. C’est lors du conseil du 20 octobre 2016 qu’une majorité d’élus a témoigné de son soutien au peuple Palestinien en adoptant un vœu pour «  l’application du droit pour une paix juste et durable au Proche-Orient  », proposé par le groupe « convergence citoyenne Ivryenne ».

Dans un contexte qui fait de toutes critiques à l’égard de l’état hébreu, un acte antisémite, nous ne pouvons que saluer la courageuse initiative de la commune d’Ivry-sur-Seine et son maire, Philippe Bouyssou.
L’association espère par l’adoption de ce vœu, inciter la ville à ne plus commercialiser de produits israéliens issus des territoires Palestiniens occupés illégalement.
Si la majorité des élus présents ont voté à main levée à la proposition du groupe « Convergence citoyenne ivryenne, il est à noter que les élus PS se sont abstenus et les Républicains ont voté contre.

À la suite du vote, le collectif “Ivryens pour la Palestine” a publié un communiqué :
«  Le conseil municipal d’Ivry sur Seine a adopté le 20 octobre 2016 un vœu appelant au boycott des produits israéliens. C’est une première en France et une étape importante qu’il faudra renforcer. Notre combat contre le système colonial d’Israël doit se poursuivre jusqu’à son abolition. Restons mobilisés et déterminés à soutenir le peuple palestinien dans sa lutte pour ses droits : pour la levée du blocus de Gaza, la libération des prisonniers, le droit au retour des réfugiés sur leurs terres, la fin de l’occupation et de la colonisation et l’instauration d’un seul État indépendant avec Jérusalem pour capitale – sur la terre historique de la Palestine – de la mer au Jourdain. Justice, Dignité et Liberté pour le peuple palestinien  ».

La mobilisation pour le boycott des produits israéliens s’étend à travers le monde, Norvège, Suède, Pays-Bas, Roumanie, associations universitaires américaines, artistes, scientifiques, même New-York a fait retirer une loi pénalisant le boycott, un succès grandissant qui inquiète Israël.
Seule la France fait figure d’exception au milieu de cet élan de solidarité envers le peuple Palestinien. En 2015, la France démocratique interdit l’appel au boycott contre Israël.

HBK [Halalbook]

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)