Marine Le Pen a envoyé « un message clair » à israël

Partager

Aliot-israel-FN-MLP-sionisme-massacre-Gaza


Encore une fois, Paul-Éric Blanrue a eu raison de dénoncer l’alignement sioniste du Front National dans son livre Jean-Marie, Marine et les juifs, et les déclarations de Marine Le Pen et de son compagnon Louis Aliot le démontrent clairement. Le positionnement de Marine Le Pen est d’autant plus pathétique que c’est une avocate qui devrait respecter la loi, ce qui n’est manifestement pas le cas en Palestine occupée où l’entité sioniste criminelle viole et piétine les lois internationales depuis des décennies. Mais à vrai dire, nous avons tous vu à quel point elle était médiocre lors du débat de l’entre deux tours à la dernière présidentielle…

Ce qui donne encore plus la nausée c’est le fait que les dirigeants du Front National tentent désespérément de s’agenouiller devant leur maître sioniste tout en accumulant les scandales d’accusation d’antisémitisme en interne ! En réalité on comprend par cette stratégie leur désir de soumission totale au plus fort du moment. Sauf que, comme toujours, les rapports de force d’aujourd’hui ne seront pas forcément ceux de demain et que, malheureusement pour eux l’Histoire se souviendra de la lâcheté des minables d’aujourd’hui !


Israël a envoyé « un message clair » sur « la sécurité de ses frontières », pour Le Pen

Paris – Marine Le Pen a estimé mardi qu’Israël avait envoyé un « message clair », mais qui peut être jugé « inutilement brutal », sur la « sécurité de ses frontières », en tirant lundi contre des manifestants palestiniens, faisant près de 60 morts.

« Si chacun peut évidemment déplorer le nombre important de morts palestiniens, on ne peut pas ne pas constater qu’il y a un message, là aussi, de la part d’Israël« , a déclaré sur LCP la présidente du Front national. « Un message que certains trouveront inutilement excessif, peut-être inutilement brutal, mais qui est un message clair: ils ne transigeront pas sur la sécurité de leurs frontières« , a-t-elle poursuivi.

La dirigeante frontiste a déploré côté palestinien l’utilisation d’une « méthode (…) qui consiste à emmener dans des manifestions, où on sait qu’il va y avoir des violences, et même des violences importantes, des femmes et des enfants« .

Pour Marine Le Pen, la France aurait « tout intérêt à soutenir » l’idée – prônée par le Royaume-Uni et l’Allemagne – d’une enquête indépendante « pour déterminer quelles ont été exactement les circonstances de cet accès de violence » et « savoir quelles étaient les intentions de ces manifestants« .

Selon la députée du Pas-de-Calais, la position du président Emmanuel Macron, qui a condamné « les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants« , était « étrangement très unilatérale » et « méritait d’être plus équilibrée« …

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)