Quatre israhelliens tués dans une attaque au camion bélier à Jérusalem

jerusalem_camion_belier


Ce qui est curieux avec les israhelliens c’est que même lorsqu’il est question de soldats tués, dans le cadre d’une colonisation criminelle, il sera toujours question, pour eux,  de « terrorisme » ! Tant que la colonisation ne cessera pas, la révolte indépendantiste palestinienne, légitime, se poursuivra, toujours de plus belle ; c’est historiquement factuel – une loi naturelle – pour qui connaît un tant soit peu la nature humaine…


Un camion a percuté un groupe de soldats israéliens à Jérusalem-ouest. Le chauffeur du camion serait un sympathisant de l’organisation Etat islamique.

Quatre soldats israéliens ont été tués dimanche lorsqu’un camion a percuté un groupe de militaires à Jérusalem-ouest, a rapporté une source médicale. D’après les secours israéliens, 15 soldats ont été blessés.

Un porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, a indiqué que les victimes faisaient partie d’un groupe de soldats descendant d’un bus pour se rendre sur un lieu de promenade avec une belle vue sur la Vieille ville de Jérusalem. Soudain, le conducteur du camion « a foncé avec son véhicule sur eux ». Le porte-parole précise qu’« à l’heure actuelle, nous excluons l’hypothèse d’un accident ». La police privilégie la piste d’une attaque, et le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que le chauffeur du camion était un sympathisant de l’organisation Etat islamique (EI).

Selon un médecin sur place, le chauffeur du camion a également été tué. Son identité n’a pas été dévoilée mais, selon des responsables de la sécurité palestinienne, il s’agirait d’un Palestinien habitant le quartier de Jabal Moukaber à Jérusalem-est, proche des lieux.

Une série d’attaques au couteau, à l’arme à feu ou à la voiture-bélier, a commencé à l’automne 2015 en Cisjordanie, à Jérusalem et en Israël. Elle s’est poursuivie avec une intensité moindre ces derniers mois. Avant dimanche, cette vague de violences a coûté la vie à près de 300 personnes, dont 246 Palestiniens et 36 Israéliens.

Libération / AFP.

VN:F [1.9.22_1171]
Note : 0.0/5 (0 votes)