Malgré les menaces très violentes du chef d’état-major de l’armée Ahmed Gaïd Salah, malgré la chaleur estivale, malgré les différentes stratégies de démobilisation, d’infiltration et de subversion du mouvement populaire de révolte contre la mafia au pouvoir, le peuple algérien en masse est dans la rue pour son 21e vendredi pacifique consécutif.