camion-total


Voici le vrai visage du capitalisme ultralibéral : des cartels criminels qui s’entendent sur les prix afin de ne pas trop les baisser. C’était déjà le cas pour le prix des SMS de la téléphonie, le cas pour les prix des yaourts,… Bref, le modèle vendu par les libéraux est factice, trompeur, hypocrite et tous le savent. Si on ajoute à ça les faux tests de pollution des véhicules, on comprend que l’on est dirigés par des sociopathes.


2,93 milliards d’euros d’amende infligés par la Commission européenne à des constructeurs de camions. Ils sont condamnés pour avoir participé à une entente entre 1997 et 2014. Volvo, Daimler, Iveco, DAF et Man se sont entendus sur le prix des camions et la possibilité de répercuter sur les acheteurs les coûts de mise en conformité avec les règles en matière d’émission.     

Renault, Volvo, Daimler, Iveco et DAF condamnés pour entente. La Commission européenne a infligé une amende record de 2,93 milliards d’euros à ces constructeurs de camions.  Daimler écope de l’amende la plus lourde, soit 1,01 milliard d’euros. DAF devra s’acquitter d’une amende de 752,7 millions d’euros, Volvo devra payer 670,4 millions d’euros, et la société italienne Iveco devra verser 494,6 millions d’euros. La société allemande MAN, qui a révélé l’existence de cette entente à la Commission, a donc évité une amende de 1,2 milliards d’euros.

Les quatre sociétés condamnées ont admis les faits en échange d’une réduction de 10% des amendes. La Commission affirme : « ces constructeurs automobiles se sont entendus pendant 14 ans sur les prix des camions ainsi que sur la possibilité de répercuter sur les acheteurs les coûts de mise en conformité avec les règles plus strictes en matières d’émissions ».

Margrethe Vestager, commissaire chargée de la concurrence, évalue à environ 9 sur 10 la proportion de camions de poids moyen et lourd en Europe fabriqués par ces constructeurs. Elle ajoute que cette amende record est « un message clair aux entreprises que les ententes ne sont pas acceptées ».

Léna Corot