80-km-h-les-senateurs-ne-desarment-pas
©LEPOINT

On nage en plein délire, la situation est totalement folle et incompréhensible puisque le gouvernement actuel refuse de communiquer l’étude à l’origine de la décision de faire baisser la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires à double sens, malgré la demande insistante d’un groupe de sénateurs. Auront-ils le culot d’affirmer que ce rapport est secret défense ? Le régime actuel au pouvoir en France est en train de montrer son vrai visage dictatorial, il suffit juste d’ouvrir les yeux, d’en avoir le courage. Est-ce qu’un pays dont le chef du gouvernement refuse de communiquer une simple étude au président du Sénat peut être considéré comme démocratique ? Certainement pas.


Après le camouflet subi par Gérard Larcher, les sénateurs réclament au gouvernement plus de transparence avec la création d’une mission sur la prévention routière.

En dépit de la demande très ferme du président du Sénat, au micro de RTL, de la communication des résultats de l’expérimentation du 80 km/h, Édouard Philippe a passé outre. Alors que Gérard Larcher se faisait le porte-voix d’une cinquantaine de sénateurs, cosignataires d’une lettre ouverte au gouvernement, ce dernier n’a jamais accédé à cette requête d’une étude qui semble couverte par le secret d’État. Dès le lendemain, et alors qu’aucune donnée chiffrée sérieuse ne vient corroborer la décision, le Premier ministre a solennellement annoncé le passage du réseau à deux voies sans séparation au […]


Orange Actu 

Source : Le Point