An inside view of the synagogue in Marseille, southern France, Wednesday, Jan. 13, 2016. A leading Jewish authority in Marseille asked fellow Jews on Tuesday to refrain from wearing their traditional skull cap to stay safe after a machete-wielding teen attacked a Jewish teacher. (AP Photo/Claude Paris)


Comparer cette mini synagogue de 250 places à l’immense et sublime Sainte Sophie prouve l’inculture crasse du militant FN Bertrand Dutheil de la Rochère, conseiller de Marine Le Pen… Par contre, si le local avait été transformé en énième restaurant, voire en boîte échangiste ou en sex shop, la question n’aurait pas été abordée par les médias ; mais vu que c’est une mosquée, là c’est grave. Quelle belle bande d’hypocrites et de pompiers pyromanes.


De moins en moins fréquenté en raison du déplacement de la communauté juive vers d’autres quartiers, l’édifice religieux situé dans le 1er arrondissement est en train d’être racheté par une association musulmane.

Une «première à Marseille», qui fait du bruit partout en France. Mardi, le quotidien La Provence annonçait que les responsables de la synagogue Or Thora, située dans le 1er arrondissement de Marseille, avaient signé un compromis de vente pour céder le bâtiment à une association musulmane qui gère une mosquée voisine, trop petite pour les nombreux fidèles qui la fréquentent. La synagogue, construite lors de l’arrivée de juifs d’Algérie en 1962 et pouvant accueillir jusqu’à 250 personnes, était très peu fréquentée depuis quelques années, la communauté juive s’étant plutôt déplacée vers d’autres quartiers de la ville. Une simple question d’adaptation aux besoins du terrain, assure Zvi Ammar, le président du consistoire de Marseille. «Nous avons tous le même dieu, l’essentiel est que tout ça se passe en bonne harmonie. Il faut que ces mots-là prennent toute leur signification, indique-t-il. Evidemment, pour ceux qui ont connu cette synagogue […], il peut y avoir un peu de nostalgie, mais il faut aller de l’avant.»

[…]

Sans surprise, c’est le Front national qui a ouvert les hostilités sur le sujet. «L’histoire nous apprend que ces transformations sont rarement innocentes», a assuré ce mercredi dans un communiqué Bertrand Dutheil de la Rochère, un conseiller de Marine Le Pen, en comparant l’histoire de la synagogue marseillaise à celle de l’église Sainte Sophie de Constantinople (aujourd’hui Istanbul), devenue mosquée en 1453 après la prise de la ville par les Ottomans.