Cette Actu au Scalpel #55 revient sur l’affaire de Tartuffe Ramadan ! Nous allons analyser dans cette vidéo le dernier livre de Tariq Ramadan, Devoir de vérité, mais avant cela nous allons revenir sur son interview ahurissante chez Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV ainsi que son interview sur la radio communautaire France Maghreb 2, le mot interview est d’ailleurs un terme qui ne convient pas puisque nous avons plutôt assisté à un dîner en ville au cours duquel les auditeurs ont eu droit à un monologue  !

Il n’est pas question ici d’aborder le fond de l’affaire à propos des viols. C’est à la justice qu’il revient de faire son travail et il semble que Monsieur Tariq Ramadan ait des moyens illimités pour sa défense puisqu’il se permet les services des avocats les plus chers de la place de Paris ou de Genève. Tant mieux pour lui. Nous voulons juste via cette vidéo poser les questions que ne posent pas les pseudo journalistes et autres chroniqueurs de pacotille alors que le comportement moral du Tartuffe helvète a été lamentable et de surcroît sur une très longue période de près de 30 ans. Nous voulons par ce travail rappeler des faits que tout le monde oublie et qui sont pourtant extrêmement importants pour comprendre la personnalité tourmentée de Tariq Ramadan.

Devant le culot impressionnant de ce faux imam, adepte de sadomasochisme et autres déviances sexuelles, il nous paraît important de l’empêcher de continuer à sévir d’autant qu’il semble vouloir revenir sur le devant de la scène comme si de rien n’eut été, comme si nous ignorions tout de sa vie privée qui a été déballée sur les médias mondiaux pendant deux ans ! Comme si nous ne savions pas qu’il  avait menti sur ses faux diplômes égyptiens de l’université d’Al Azhar ! Comme si nous ne savions pas qu’il avait également menti sur son titre de professeur à l’université de Fribourg… et tant d’autres mensonges.

Il est du devoir de chaque musulman de combattre le mal, le mensonge, la perversion car c’est un ordre divin. Dieu ne nous laisse pas le choix ; si on veut lui plaire, on se doit d’ordonner le bien et de condamner le blâmable ! Quant à Monsieur Tariq Ramadan, il lui serait beaucoup plus profitable de se cacher dans un trou, de disparaître de la scène médiatique et de ne plus s’occuper des musulmans et surtout pas de l’islam ! Car si ce monsieur pense qu’il peut revenir aussi facilement en affirmant qu’il ne lâchera rien, on peut également l’assurer de notre détermination infaillible : on ne le lâchera pas non plus !


Rappel :