marc_ladreit_de_lacharriere
Marc Ladreit de Lacharrière à l’Élysée (Paris), le 10 juin 2016. (STÉPHANE DE SAKUTIN/AFP).

Alors que d’aucuns nous expliquent que les Bilderbergers n’existent pas, que le complot n’est qu’un fantasme pour complexés paranoïaques, voici que l’un de ses puissants représentants est mis en examen, dont on découvre le véritable pouvoir, vu sa proximité avec les puissants. Ou comment il offre la somme considérable de 100.000 € à l’épouse d’un haut responsable, alors potentiel futur président français…


Entendu vendredi par trois juges d’instruction, le propriétaire de la Revue des deux mondes, Marc Ladreit de Lacharrière, a été mis en examen pour abus de biens sociaux.   

Le propriétaire de la Revue des deux mondes, Marc Ladreit de Lacharrière, a été entendu vendredi 12 mai par les trois juges d’instruction du pôle financier parisien, avant d’être mis en examen pour abus de biens sociaux, selon une information du JDD dont franceinfo a eu confirmation.

Les magistrats reprochent à Marc Ladreit de Lacharrière d’avoir versé un salaire à Penelope Fillon pour un présumé emploi de complaisance. Un travail rémunéré 5 000 euros bruts mensuels entre mai et décembre 2013.L’homme d’affaires de 76 ans a de son côté tenté de convaincre que cette mission avait été réelle et fondée.

Dans cette affaire, François Fillon a été mis en examen le 14 mars, notamment pour « détournement de fonds publics », « recel et complicité d’abus de biens sociaux » et son épouse le 28 mars, notamment pour « complicité et recel de détournement de fonds publics ».


France TV Info