Une telle demande, loin d’être farfelue, montre à l’évidence que des élus se présentent dans des conseils municipaux complètement bourrés et à côté de leurs pompes, il serait donc intéressant de pouvoir vérifier que tout le monde dispose de la totalité de ses esprits avant de pouvoir travailler et voter des budgets qui engagent toute la commune et parfois pour des années entières.


Un élu de Ferney-Voltaire (Ain) a formulé une question écrite pour le moins inattendue lors du dernier conseil municipal : il souhaitait savoir si les édiles ne pouvaient pas se soumettre à des contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants avant ces grands rendez-vous communaux.

C’est une question écrite plus que surprenante qui a été soumise au dernier conseil municipal de Ferney-Volataire, dans le pays de Gex (Ain). En fin de séance mardi 7 mai, le maire a fait part de la requête de l’élu de sa majorité Étienne T’Kint de Roodenbeke.

Ce dernier, comme le révèle ledauphine.com , a en effet demandé s’il était possible de soumettre les élus à des dépistages d’alcool et de stupéfiants avant chaque conseil municipal, expliquant que « la teneur des débats s’en trouverait nettement améliorée » et éviterait des « élucubrations comme on a pu en vivre lors des questions orales de la dernière séance ».

Une requête qui a provoqué une violente colère chez les élus de l’opposition, l’un d’entre eux jugeant ces propos diffamatoires et annonçant son intention de déposer plainte.

 


Photo d’illustration : kit éthylotest – © Julio PELAEZ/maxppp

Christian Conxicoeur

France 3