Pour les naïfs et les cachiristes qui pensaient que le mouvement allait s’essouffler pendant le mois de ramadan, des étudiants algériens ont démontré le contraire dès le premier jour de ce mois sacré. Absolument rien, ni personne, ne pourra arrêter cette vague populaire révolutionnaire née du dégoût et de l’exaspération de tout un peuple face à un pouvoir mafieux et criminel.


Des étudiants algériens sont sortis mardi 7 mai pour manifester dans le centre-ville contre les symboles du régime actuel, contre le président par intérim, Bensalah et le Premier ministre, M. Bedoui.

Malgré le début du mois de Ramadan et la crainte de nombreuses baisses de fréquentation pouvant mettre fin au mouvement populaire en raison du jeûne, les étudiants ont conservé leur programme hebdomadaire mardi avec la présence de banderoles et de slogans, faisant écho aux cris de « pas d’élection sous le régime mafieux ». La marche des étudiants a commencé vers 10 h 30 devant la Fac centrale et s’est dirigée vers la Grande Poste.


Casbah Tribune

Titre original en arabe :     الطلبة « يدشنون » مسيرات رمضان ويواصلون الحراك الشعبي

Traduction : Lelibrepenseur.org