Voilà à quoi sert l’argent public, à être dilapidé par centaines de milliards dans des projets inutiles qui n’ont pour seul intérêt que celui d’enrichir les copains des uns et des autres. Comment peut-on subventionner avec l’argent du contribuable, et à un tel niveau, des entreprises privées sans jamais demander des résultats sur investissement et sans même imposer des clauses de remboursement ?! Comment peut-on être aussi mauvais en jouant avec des sommes pareilles !!!


L’Allemagne a toujours affirmé vouloir réduire au plus vite les émissions de CO2 grâce aux énergies renouvelables.

Elle a donc pratiqué une politique de subventions et d’investissement massifs. Entre 2013 et 2018, elle a dépensé plus de 160 milliards d’euros en faveur de ces énergies renouvelables. Plus de 30 000 éoliennes installées sur son territoire devraient produire à plus ou moins longue échéance l’équivalent de l’énergie d’une dizaine de centrales nucléaires.

Mais il y a un gros problème : le vent ! Quand il n’y en a pas, il faut du charbon et l’Allemagne en consomme beaucoup (un tiers de l’énergie qu’elle produit).

Résultat : les émissions de CO2… sont toujours au niveau d’il y a 10 ans ! On voit donc mal, pour le moment, comment l’objectif de ne plus en émettre du tout d’ici 2050 pourrait être atteint. Un beau rêve écolo qui a déjà coûté des centaines de milliards d’euros.

 


Institut de Recherches Économiques et Fiscales [IREF]