On marche sur la tête, la situation est dramatique. Le laboratoire Sanofi, un géant de Big Pharma, vient d’essuyer un retentissant échec de la vaccination contre la dengue aux Philippines. L’État impute à son vaccin la mort de plusieurs enfants qui, avant cette injection fatale, se portaient très bien. Bien sûr, malgré les preuves nombreuses, ils nieront toujours la relation de cause à effet ! S’il s’agissait de viande ou d’œufs, tout le monde aurait fait le lien entre l’intoxication alimentaire et le dernier repas sauf que ça ne marche jamais pour les vaccins, allez comprendre pourquoi.

Mais ce qui est insupportable c’est le fait de proposer le remboursement des vaccins achetés alors qu’il s’agit quand même de la mort d’êtres humains ! Comment se fait-il que, malgré ce carnage, les dirigeants de cette entreprise n’aient pas encore été mis sous mandat de dépôt ? Où est la justice, que fait-elle lorsqu’il s’agit de terrorisme pharmaceutique ?


Vaccination contre la Dengue suspendue après la mort de nombreux enfants (14 à 20 enfants)

Les doses de vaccin non utilisées seront remboursées par Sanofi.


Aweswx