C’est historique, jamais un procureur n’avait démissionné à l’arrivée d’un nouveau ministre, garde des Sceaux ! Ceci démontre encore une fois l’amateurisme d’Emmanuel Macron et sa volonté stupide de vouloir faire des coups médiatiques au détriment de la stabilité des institutions.


Jean-Luc Lennon, le procureur de la République de Basse-Terre, en Guadeloupe, demande à être « déchargé de ses fonctions », après la nomination d’Éric Dupond-Moretti au ministère de la Justice lundi 6 juillet, considérant qu’il ne « pourra pas travailler sereinement ».

Alors que le pénaliste Éric Dupond-Moretti a été nommé garde des Sceaux ce lundi 6 juillet, le procureur de la République de Basse-Terre en Guadeloupe, Jean-Luc Lennon, a exprimé dès le lendemain son souhait d’être déchargé de ses fonctions. Il a averti sa supérieure, la procureure générale de la République de Basse-Terre puis la direction des services judiciaires, selon les informations du journal Le Monde .

Cette démarche est prévue dans les textes et ne nécessite pas de justification.

J’estime que les conditions ne sont plus réunies pour que je puisse poursuivre loyalement ma mission à la tête du parquet de Basse-Terre en Guadeloupe, a-t-il écrit à France Info .

Il a expliqué, au Monde, que son choix est directement lié à la nomination de M. Dupond-Moretti au poste de garde des Sceaux et à l’inquiétude que je ressens sur l’indépendance du parquet que je vois s’éloigner.

Une « clause de conscience »

Jean-Luc Lennon a également ajouté qu’il n’a aucune casquette syndicale et que sa démarche est tout à fait personnelle et peuts’apparenter à la clause de conscience dont peuvent bénéficier les journalistesJe ne souhaite pas travailler sous l’autorité de M. Dupond-Moretti, a-t-il encore ajouté.


Ouest France

11 et 12 juillet 2020