La violence est en train de prendre des proportions inédites dans nos sociétés dites modernes ; c’est anormal et incompréhensible si on se réfère au discours politique officiel. Du coup, quelle peut être la cause d’une telle folie de masse ? Comment peut-on vouloir torturer quelqu’un plusieurs jours durant, filmer et diffuser cette folie sur le Net ? On a l’effroyable impression que certains ont perdu tout sens de discernement au point de ne plus savoir distinguer le bien du mal et d’avoir perdu la raison. C’est à croire qu’ils veulent tout simplement s’inspirer de scénarios de films d’épouvante hollywoodiens !


L’homme aurait été torturé pendant deux jours.

Trois personnes ont été mises en examen et écrouées en Charente, soupçonnées d’avoir roué de coups, torturé et tué un homme d’une quarantaine d’années dans un appartement du centre historique de Cognac.

Une femme de 38 ans a été mise en examen jeudi pour homicide volontaire, précédé, accompagné ou suivi d’actes de torture et de barbarie, selon le parquet d’Angoulême, confirmant une information révélée par la Charente Libre. Un homme de 40 ans et une femme de 31 ans, en couple, ont également été mis en examen pour non-dénonciation de crime.

D’autres personnes sont recherchées, selon le parquet qui précise qu’une communication sur cette affaire est prévue en début de semaine prochaine.

Deux jours de torture filmés

Selon le journal, des humiliations, mutilations et sévices sexuels subis pendant deux jours par le quadragénaire, attiré via les réseaux sociaux, auraient été filmés et photographiés. La diffusion des images aurait alerté les enquêteurs. Le corps aurait par ailleurs été retrouvé.

Une information judiciaire a été ouverte et l’enquête confiée au SRPJ de Limoges.


Photo d’illustration : DDM Jean Michel Mazet

AFP