dalle


Quand on lit une telle énormité, le mot dégénéré que j’ai l’habitude d’utiliser, sonne comme un euphémisme. Il faudrait forger un autre mot, plus fort, à même d’être capable de véhiculer le caractère sauvage et totalement inhumain d’un tel comportement. C’est cela, précisément, le comportement d’une sataniste qui doit se livrer à des rituels monstrueux. Cette créature est un monstre et la caractéristique de la modernité et de sa faillite est justement de l’inviter sur un plateau et lui permettre de débiter ces insanités et ces horreurs tout en rigolant. Il reste néanmoins une question à poser : qui payait cette folle pour manger des bouts de cadavres puisqu’elle affirme avoir fait ça pour de l’argent ?
On comprend beaucoup mieux maintenant pourquoi elle a été en couple avec Didier Morville (Joé Star)…


Invitée dans l’émission Le Divan de Marc-Olivier Fogiel, Béatrice Dalle a fait une révélation aussi glauque qu’étonnante.

La reine de la provoc’ a en effet raconté une anecdote plutôt mortifère : elle aurait goûté par le passé l’oreille d’un cadavre. Le 22 janvier dernier, l’animateur du Divan avait évoqué son interview de Béatrice Dalle dans l’émission C à vous sur France 5. Il avait alors annoncé des confidences « assez trash » de l’actrice. Cette fois, on en sait un peu plus avec la découverte d’un extrait de l’émission qui sera diffusée mardi soir. Âmes sensibles, s’abstenir !

« Aujourd’hui, je ne vais plus dans les morgues avec mes potes zicos. On a fait ça deux, trois fois pour gagner un peu de sous. Personne n’est venu se plaindre tu vois. Ça ne m’effrayait pas, même une fois on s’était fait un plat, on voulait le manger parce qu’on avait pris un acide… Alors tu sais, on peut bien couper des mains quand on pense à le manger », a confié l’actrice du film Trouble every day, dans lequel elle jouait une cannibale. Et d’ajouter : « On a goûté, c’était de l’oreille. Olala ce n’est pas grave, de toute façon le mec il s’est pas plaint hein, il ne sait même pas que j’ai mangé ses oreilles ! ». Bon appétit bien sûr…

La Dépêche.fr