Professeur Dominique Belpomme, cancérologue, président de l’ARTAC, Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse, fondée en 1984.

Là, pour le coup, vous avez un professeur en cancérologie qui crie au « mensonge d’état » à propos de la cancérogénicité des pesticides ainsi que de leur tératogénicité avec notamment ces malformations congénitales ; ce n’est ni un complotiste ni un hurluberlu ! C’est simple, les autorités mentent comme du temps de la thalidomide, de l’amiante, de Tchernobyl, de la chlordécone… et bien d’autres scandales sanitaires meurtriers. Pendant 10, 20 ou 30 ans, on vous serine que ça n’a rien à voir,  pour au final, avouer le massacre et faire de jolis documentaires qui dénoncent le scandale, avec malheureusement 30 ans de retard et des milliers de malades et de décès en plus !


Invité de RTL, le cancérologue Dominique Belpomme s’exprime sur les cas mystérieux de bébés nés sans mains, bras ou avant-bras dans trois endroits de France.  

Yannick Jadot a estimé sur RTL « très probable » que les malformations de plusieurs bébés dans trois départements sont dues aux pesticides des champs environnants. Le professeur et cancérologue Dominique Belpomme va dans le sens de l’élu et affirme qu’il s’agit d’« un véritable mensonge d’État ». « Il y a des données scientifiques internationales qui prouvent que les pesticides peuvent générer des malformations congénitales », affirme-t-il.

Santé Publique France a conclu « à des causes multifactorielles », et le professeur considère que « c’est un mensonge ». Selon lui, « on ne peut pas avec des données épidémiologiques ponctuelles en comparant au reste de la population mettre en évidence de tels effets ». Dominique Belpomme est pour la « bonne tenue » de registres sur […]


Christelle Rebière Christelle Rebière – Journaliste RTL