Un policier a rejoint la marche aujourd’hui à Béjaïa, offrant un symbole extraordinairement puissant à tout un peuple ainsi qu’au régime corrompu félon. Sa pancarte indiquait :


« Je suis avec la voix du peuple. Non au report des élections. Nous voulons le départ du régime. Police, gendarmerie, armée sont les fils du peuple et sont frères. Pacifique. Vive l’Algérie. »