Comment se fait-il que ce vendeur de masques FFP2 puisse avoir à disposition100.000 pièces et ne pas trouver d’acheteurs alors que la pénurie en France aura des conséquences meurtrières ? Comment est-ce possible ? C’est pareil pour les tests, les respirateurs…


Plusieurs voix se font entendre pour généraliser le port du masque chirurgical lors de nos déplacements, les spécialistes ne partagent pas tous cet avis.

Devons-nous porter un masque quand nous sortons ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans « C’est vous qui le dites ».

Voici les moments fort de l’émission…



L’appel de Jean-François, un auditeur d’Uccle…

Jean-François, un auditeur originaire d’Uccle, est intervenu très énervé sur notre antenne… Il tient à faire passer un message : « Je vais essayer de garder mon calme, d’être le moins émotif et le plus clair possible pour que tout le monde comprenne la mascarade des masques… J’ai un ami à Pékin qui a acquis 100.000 masques de type FFP2. Il les a acquis avec ses fonds personnels… Les 100.000 masques arrivent ce samedi à Bierset. Je parle bien de 100.000 masques FFP2, avec toutes les certifications européennes/américaines et avec tout ce qu’il faut pour garantir la véracité de l’opération. J’ai contacté une multitude de distributeurs grossistes en pharmacie et tous les hôpitaux de Bruxelles mais je n’ai de réponse de personne ! »

J’entends du matin au soir, dans les médias, qu’il manque de masques et moi, j’en ai 100.000 qui arrivent samedi et je n’ai pas un acheteur ! 

Notre auditeur lance un dernier appel sur l’antenne : « J’entends du matin au soir, dans les médias, qu’il manque de masques et moi, j’en ai 100.000 qui arrivent samedi et je n’ai pas un acheteur ! Je fais ça à titre bénévole, je ne gagne pas un centime là-dessus ! Le prix est de 2,50€ le masque alors qu’on m’appelle SVP…


Jean-François d’Uccle : « J’ai 100.000 masques FFP2 et personne ne me les achète ! » – © Sebastian Condrea – Getty Images

Sophie Businaro

RTBF
24 mars 2020